Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Municipale 2020 à Metz : Béatrice Agamennone se lance dans la bataille

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

Béatrice Agamennone a officialisé mercredi son intention de briguer l'investiture de la République En Marche pour les prochaines municipales à Metz. La référente du mouvement en Moselle met en avant son parcours atypique et promet un projet construit avec les citoyens.

L'élue messine et référente de la République en Marche en Moselle Béatrice Agamennone déclare officiellement sa candidature pour les élections municipales de 2020 à Metz
L'élue messine et référente de la République en Marche en Moselle Béatrice Agamennone déclare officiellement sa candidature pour les élections municipales de 2020 à Metz © Radio France - Clément Lhuillier

Metz - France

"Je suis candidate à la candidature". Béatrice Agamennone brigue la mairie de Metz pour les élections municipales de 2020 sous l'étiquette de la République en Marche. L'actuelle adjointe aux espaces verts et vice-présidente de Metz Métropole est aussi la référente du mouvement d'Emmanuel Macron en Moselle. Autant dire une personnalité qui compte, malgré un parcours politique débuté tardivement en 2014 lorsque Dominique Gros lui a proposé d'intégrer son équipe. 

Ce n'est pas le moment de se dégonfler"

Issue de la société civile, cette ingénieure des travaux publics de l'Etat qui se dit "biberonnée à l'interêt général" compte bien s'appuyer sur ce qui a fait le succès d'En Marche lors des élections de 2017. Une appartenance qu'elle assume sans détour : "Je suis fidèle à mon engagement. Le gouvernement a besoin des marcheurs et de personnes qui portent son projet et ce n'est pas le moment de se dégonfler". 

Un programme en co-construction 

Et son projet à elle pour Metz ? Il passe d'abord par la création avec plusieurs autres marcheurs d'une association Energies pour Metz, chargé de créer le programme qu'elle compte porter autour de trois principes fondateurs : "une ville humaine, écologique et intelligente". Pour cela, Béatrice Agamennone mise sur des forums (trois dates sont d'ores et déjà fixées en mars, avril et juin), une plateforme participative et du porte à porte pour recueillir les envies et les demandes des habitants. La "co-construction" d'un projet qui, dit-elle, "fait partie de l'ADN d'En Marche."

Des la concurrence dans son camp

Béatrice Agamennone n'est pas la seule issue de la majorité présidentielle à vouloir succéder à Dominique Gros. Le député Richard Lioger a déjà fait acte de candidature. "Je ne pense pas qu'il ne s'agira que d'un match à deux, je pense même qu'il y aura au moins cinq ou six candidats à la candidature." 

Les citoyens n'attendent pas l'homme providentiel, mais des projets pour leur territoire."

Et si la commission d'investiture d'En Marche se porte sur un autre nom (la décision est attendue pour le mois d'avril) ? "J’appellerai les marcheurs à soutenir la candidature qui a été désignée. L'important c'est le mouvement, c'est le collectif qu'on peut créer. On a trop fait des élections sur des hommes avec des egos surdimensionnés. Aujourd'hui, les citoyens n'attendent pas l'homme providentiel, mais des projets pour leur territoire."

La messine peut se targuer de sa proximité avec le Président de la République, et de sa qualité de membre du bureau exécutif d'En Marche qui l'amène à rencontrer chaque semaine les ministres du gouvernement. Des atouts de poids pour espérer emporter la décision.