Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales à Carpentras : il y aura bien une triangulaire au second tour

-
Par , France Bleu Vaucluse

À l'issue du premier tour le 15 mars des municipales, trois des cinq candidat pouvaient se maintenir : le maire sortant, le divers gauche Serge Andrieu avait recueilli 35.85% des suffrages, Bertrand De La Chesnais, classé à l'extrême droite, 30.88% et Claude Melquior, Les Républicains, 17.38%.

La droite en rang serré à Carpentras
La droite en rang serré à Carpentras © Radio France - Jean-Pierre Burlet

Malgré une tentative de rapprochement entre Bertrand De La Chesnais et Claude Melquior, aucun accord n'a pu être trouvé. Depuis, les relations entre les deux listes se sont tendues. Claude Melquior se plaint notamment des attaques virulentes dont il fait l'objet sur les réseaux sociaux. 

"Leur droite n'est décidément pas notre droite" 

Le candidat LR a reçu le soutient du député Julien Aubert à l'occasion de la conférence de presse qui a relancé la campagne électorale. Jean-Baptiste Blanc, secrétaire général des Républicains en Vaucluse, était également présent.

Un sondage révélateur

Mais Claude Melquior refuse d'endosser l'étiquette de celui qui fera gagner la gauche. Le parti Les Républicains vient de financer un sondage Ipsos selon lequel il serait le seul à pouvoir contester la victoire à la gauche fin juin. Qui plus est, ce sondage réalisé sur 600 personnes montre que deux tiers des électeurs carpentrassiens de la droite républicaine refusent toute alliance avec le Rassemblement national.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu