Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Municipales 2020 à Toulouse : Nadia Pellefigue, vice-présidente de la région, sort un livre sur la ville rose

mercredi 10 octobre 2018 à 21:09 Par Théo Caubel et Stéphanie Mora, France Bleu Occitanie

La vice-présidente de la région Occitanie sort un livre sur Toulouse. Un abécédaire pour raconter sa relation avec sa ville et évoquer des pistes de réflexion sur son avenir à quelques jours de la mise en place par le PS d'un calendrier de désignation pour les municipales 2020.

 Dans "26 lettres d'une toulousaine d'aujourd'hui", Nadia Pellefigue raconte sa relation avec sa ville.
Dans "26 lettres d'une toulousaine d'aujourd'hui", Nadia Pellefigue raconte sa relation avec sa ville. © Radio France - Stéphanie Mora

Toulouse, France

Nadia Pellefigue sera-t-elle candidate aux municipales de Toulouse ? Même si pour l'instant elle ne se prononce pas, son livre semble donner quelques pistes. "26 lettres d'une Toulousaine d'aujourd'hui" est sorti mercredi 10 octobre. 

"Il y a insuffisamment de débat dans notre ville"

À travers les 155 pages, la vice-présidente de la région en charge du développement économique de l'innovation et de l'enseignement supérieur évoque ses réflexions sur la politique, sa relation avec la ville, le quartier de son enfance (les Pradettes), le patrimoine (du cachou Lajaunie au Capitole) et ses pistes de réflexions sur l'avenir de Toulouse.  Nadia Pellefigue suggère par exemple une meilleure relation entre la région et la métropole, une nouvelle façon de voir les transports, elle souhaite qu'on recueille la parole des Toulousains sur AZF, ou plus anecdotique elle aimerait un hymne pour le Stade Toulousain! À travers ce livre, "je voulais partager comment je vis, l'action politique, le fait d'être une habitante de Toulouse, une mère" explique-t-elle

Mais attention, cet abécédaire n'est pas un acte de candidature. "C'est _une contribution au débat_" précise-t-elle. 

"Les Toulousains et les Toulousaines aujourd'hui, ce qu'ils veulent savoir c'est ce qu'il leur est proposé et pas qui leur est proposé."Nadia Pellefigue.

Une préface de Martin Malvy, une postface de Carole Delga...

Mais le calendrier peut surprendre. Le livre sort quelques jours avant la mise en place par son parti, le PS, du calendrier pour désigner le candidat ou tout du moins le chef de file socialiste en 2020. 

Autre "coïncidence", alors que le président du Conseil départemental, Georges Méric, soutient le sénateur Claude Raynal pour être ce chef de file, Nadia Pellefigue demande à la présidente de la région de postfacer son livre. 

"Nous devons être conscient des messages que nous ont envoyés les électeurs"

La vice-présidente de la région ne cache plus qu'elle s'interroge sur son parti. _"Nous devons être lucides et conscients des messages que nous ont envoyés les électeurs et les électrices. Je ne veux pas que nous soyons sur la réactivation de fonctionnements hérités du passé."  _Traduction : le parti socialiste ne doit pas escamoter le débat entre les prétendants ni avec les autres formations de gauche.

En attendant, Nadia Pellefigue se donne le temps de réfléchir sur son envie réelle (ses chances?) de briguer la mairie de Toulouse... Avec ou sans le PS? La vice-présidente du conseil régional ne répond pas mais on sent que toutes les options sont sur la table.