Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales : à Lille, le candidat EELV dénonce le mensonge de Martine Aubry

-
Par , France Bleu Nord

La tête de liste EELV aux municipales à Lille, pour le second tour, est revenu ce mercredi matin sur l'absence d'accord avec la maire sortante PS, Martine Aubry. Il l'accuse de mensonge, d'hégémonie et de ne plus être en phase avec les enjeux de société actuels.

Stéphane Baly, mènera la liste EELV aux élections municipales à Lille, en mars 2020
Stéphane Baly, mènera la liste EELV aux élections municipales à Lille, en mars 2020 © Radio France - Stéphane Barbereau

Le divorce est consommé entre les anciens alliés du beffroi qui ont chacun déposé leur liste en préfecture pour le second tour. Une division qui n'était jamais arrivée puisque PS et EELV gouvernent ensemble la ville depuis 2001. Ils avaient toujours fusionné leur liste jusque-là dans l'entre-deux-tours. Invité de France Bleu Nord ce mercredi matin, Stéphane Baly, tête de liste EELV (25% des voix au 1er tour) a répliqué aux attaques de la maire sortante sur la volonté supposé des écologistes de négocier davantage des places que des éléments de programme : 

Lire et entendre que nous n'étions là que pour des places et un accord d'appareil, c'est inacceptable. C'est un mensonge qui ne l'honore pas.

Le candidat écologiste estime qu'il n'y a "pas eu la volonté de la maire sortante d'aboutir à un accord. Quand vous êtes appelé à 16h pour vous donner rendez-vous à 19h, vous venez à ce rendez-vous, or la maire de Lille n'est jamais venue, ça s'appelle poser un lapin !"

Un projet pour changer Lille

Stéphane Baly compte bien tourner la page Aubry à Lille, dénonçant un "exercice solitaire" du pouvoir d'autant plus dommageable en cette période d'épidémie de coronavirus : "nous avons besoin de rassemblement pour affronter les crises sanitaires, climatiques, économiques et sociales".

Martine Aubry n'a jamais voulu discuter, elle porte seule la responsabilité de la désunion vis-à-vis des électeurs de gauche et écologistes. 

Les écologistes iront donc seul à la bataille pour le second tour, avec comme adversaire la liste de Martine Aubry et celle de Violette Spillebout (LREM) : "Vous avez le choix entre une liste de droite, à l'image du gouvernement, un ultime 4ème mandat hégémonique de la maire sortante ou un projet qui répond aux enjeux, sociaux, écologiques et démocratiques", résume Stéphane Baly. 

"Je n'ai pas été ministre en 1991"

Interrogé sur son relatif manque d'expérience par rapport à Martine Aubry, Stéphane Baly répond renouvellement du personnel politique et y voit même un atout : 

C'est vrai, je n'ai pas été ministre en 1991, je n'ai pas fait l'ENA.

"Clairement, nous n'avons pas le même parcours, la même expérience. Je suis docteur en sciences, j'ai crée une coopérative de distribution d'énergie renouvelable (comme conseiller municipal) qui se développe en permanence, qui a permis de faire 25 millions d'économie dans le budget de la ville dans ce mandat".

Si conduire un navire dans la tempête, ce n'est pas changer de cap et de capitaine, alors c'est dangereux.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess