Politique

Municipales 2014 en Poitou : quels transports pour les villes demain?

Par Typhaine Morin, France Bleu Poitou jeudi 20 février 2014 à 6:00

Les transports et la mobilité font partie des enjeux des élections municipales
Les transports et la mobilité font partie des enjeux des élections municipales © Pascal Roche/Radio France

France Bleu Poitou vous propose, jusqu’aux élections municipales, trois débats organisés avec France 3, la Nouvelle république et Centre Presse et le Courrier de l' Ouest. Trois émissions autour des grands thèmes qui vous concernent. Avant la sécurité dans les villes du Poitou, et l’économie locale de nos communes, le premier débat se penche ce jeudi sur les transports et la mobilité.

Busway, circulation au centre des villes… Le thème des transports est un des enjeux de cette campagne électorale. A Niort , le projet de busway entre Chauray, Niort et Bessines, a été adopté par la communauté d’agglomération de Niort (CAN) et son financement a été entériné en décembre dernier.

Montant de ce plan : 110 millions d’euros, financé par le "versement transport" des entreprises (prélèvement sur la masse salariale des entreprises de dix salariés et plus). Après de vifs débats avec l’opposition et la levée de bouclier des chefs d’entreprises, il a finalement été décidé d’étaler ce financement. Plutôt que de faire passer la taxe de 1,05% à 1,8% d’un coup (soit une hausse de 71%), l’augmentation du taux du versement transport sera lissée sur quatre ans.

Pour autant, ce plan de TCSP ne fait toujours pas l’unanimité, et pour le candidat Jérôme Baloge, soutenu par l’UMP et l’UDI, ce projet est un gouffre financier et doit être abandonné, il en a même fait une promesse de campagne.

Ligne rapide

A Poitiers , le bus à haut niveau de service (BHNS) est en chantier et l’objectif est de créer une ligne rapide entre la zone du Futuroscope et le CHU de Poitiers, et cette ligne traverse déjà le viaduc Léon Blum, spécialement construit pour le busway. La candidate de l’opposition, Jacqueline Daigre, estime que le tracé doit être repensé. Selon la candidate UMP, il ne doit pas traverser le centre ville.

Une fois que la Ligne à grande vitesse (LGV) entre Tours et Bordeaux sera mise en route, en juillet 2017, à Poitiers et Châtellerault , les élus de la majorité comptent bien profiter de la ligne existante entre les deux villes, pour redynamiser ce tronçon qui dessert notamment la zone du Futuroscope.

Campagne et coeur de ville

Plus largement, comment relier la campagne et le cœur des villes, quelle politique des transports? A Niort, Poitiers et Châtellerault, quelle est la place de la voiture en ville ? Les transports alternatifs et collectifs sont ils suffisant pour ceux qui ne vivent pas dans les agglomérations ?

Toutes ces questions seront débattues ce jeudi soir entre 18h10 et 19h sur France Bleu Poitou. 

Partager sur :