Politique

Municipales 2014 : Franck Raynal, élu maire de Pessac

Par Mila Ta Ninga, France Bleu Gironde dimanche 6 avril 2014 à 6:30

Election maire de Pessac
Election maire de Pessac © Radio France - Mila Ta ninga

Il vient officiellement de mettre fin à 25 ans de règne de la gauche sur la ville de 40.000 électeurs. Ce samedi, les nouveaux élus du conseil municipal ont voté. 34 voix pour l’UMP Franck Raynal, seul candidat en lice. Le reste des bulletins étaient blancs. "Une grande fierté, cette fois-ci ce n’est pas une écharpe d’empreint, c’est l’écharpe du maire".

On ne le donnait pas forcément vainqueur, il n’y a eu des doutes pendant la campagne et finalement, l'UMP Franck Raynal a réussi son pari : faire basculer la gauche et arriver à la tête de la mairie de Pessac. C'était dimanche soir dernier pour le deuxième tour de élection municipales ave 51,89 % des voix. Comme pour plusieurs villes girondines passées de gauche à droite, le contexte national de rejet de la gauche a aussi compté dans ces municipales de 2014.

Cette fois, pour le vote des élus municipaux, le nouveau maire a recueillis 34 voix, le reste des bulletins étaient blanc.   Un décompte facile pour les deux assesseurs, les deux plus jeunes de chaque sensibilité. Et c’est un maire ému qui a même eu du mal à ceindre son écharpe. "Je ne savais plus dans quel sens il fallait la mettre. Mais je prendrais l’habitude, je vous le promets." Premier acte du maire a donc été de lever la séance. Ensuite, il a rejoint la place de la Ve République pour un hommage aux enfants pessacais mort pour la France. Les adjoints à la mairie de Pessac seront élus vendredi soir 19h, pour le tout premier conseil municipal. Franck Raynal est un homme simplement heureux, pris d'assaut entre les félicitations et les sollicitations.

Election maire de Pessac " Quand on y arrice, on presque peine à y croire " Franck Raynal, maire UMP de Pessac

Election maire de Pessac - Radio France
Election maire de Pessac © Radio France - Mila Ta ninga
Jean-Jacques Benoît, ne siègera pas

Le maire socialiste sortant de Pessac l’avait déjà dit dimanche soir dernier au moment de sa défaite : il se retire de la vie politique de Pessac. Un départ qui a un goût un amer pour celui qui a été élu de la ville pendant 25 ans. Une ville qu’il aime profondément et dont il quitte la tête avec regret.

Election maire de Pessac : " Passé de 80 h de travail hebdomadaire à presque rien, ça fait drôle " Jean-Jacques Benoît maire

Jean-Jacques Benoît reste tout de même conseiller général, et gardera un œil à la vie politique de Pessac.

"Je reste dans une opposition constructive et en même temps ferme. Le nouveau maire de Pessac a fait plein de promesses, en termes d’emplois, de logements, d’équipement… J’attends de voir comment il va faire tout cela, même si je lui laisse un état financier de la ville qui est bon. J’attends de voir ce que monsieur Raynal va faire. S’il est capable de faire tout ce qu’il a dit dans ses promesses : chapeau. Mais j’en doute." — Jean-Jacques Benoît

D'ailleurs, Jean-Jacques Banoît a été un des seuls à ne pas avoir applaudit le discours du nouveau maire. Il s'est encore moins levé pendant la standing ovation.

Election maire de Pessac : Franck Raynal a mis fin à 25 ans de gauche à la tête de la ville.

Partager sur :