Politique

Municipales 2014 : la CUB unie pour rester à gauche

Par Mila Ta Ninga, France Bleu Gironde dimanche 2 mars 2014 à 2:49

Meeting de la gauche pour garder la tête de la CUB
Meeting de la gauche pour garder la tête de la CUB © Radio France - Mila Ta ninga

Les 28 têtes de listes socialistes de la Communauté Urbaine de Bordeaux ont réuni leurs soutiens au Rocher Palmer à Cenon pour montrer l'union des élus de gauche. Objectif garder la majorité dans ce qui sera la métropole, d'ici le 1er janvier 2015. Et ce sont les électeurs qui choisiront qui seront élus. Un choix qui se fera le 23 mars prochain en même temps que le vote pour les municipales.

Un samedi soir sous le signe du rassemblement à gauche. Les 28 têtes de listes socialistes aux municipales dans la Communauté urbaine de Bordeaux se sont retrouvées samedi soir au Rocher de Palmer à Cenon pour un rassemblement métropolitain. Largement soutenus par les présidents de la Région et du département, par Michèle Delaunay, la ministre des chargée des Personnes âgées mais également par tous les élus d'Europe Ecologie les Verts, le Parti radical de Gauche et le Parti Communiste.

Il s'agit pour la gauche de faire front commun pour garder la présidence de la CUB, et donc de reconduire Vincent Feltesse à sa tête.

Meeting de la gauche pour garder la tête de la CUB - Radio France
Meeting de la gauche pour garder la tête de la CUB © Radio France - Mila Ta ninga

De la CUB à la Métropole

Pour les municipales de mars prochain, si vous habitez dans une commune de plus de 350.000 habitants vous devrez aussi voter pour vos conseillers communautaires. Et cette façon de voter est déjà mise en cause par le Vert Gérard Chausset.

"Il va falloir engager une évolution qui va dans le bon sens mais pas assez loin" Gérard Chausset, vice-président EELV à la CUB

Meeting de la gauche pour garder la tête de la CUB - Radio France
Meeting de la gauche pour garder la tête de la CUB © Radio France - Mila Ta ninga

Mais ce meeting c'est aussi l'occasion de dire tout le bien qu'on pense de Vincent Feltesse . Les divergences affichées ne sont pas frontales. Il s'agit de montrer que la gauche dans sa différence peut travailler ensemble.

D'ailleurs, Michèle Delaunay, était de ceux qui ont fait des éloges de Vincent Feltesse pour son action pour les personnes âgées.

"J'espère ne pas avoir à attendre 6 ans pour envoyer un Pass Sénior à Alain Juppé" Michèle Delaunay

Meeting de la gauche pour garder la tête de la CUB - Radio France
Meeting de la gauche pour garder la tête de la CUB © Radio France - Mila Ta ninga

"Un meeting historique"

Le maire de Bègles Noël Mamère est l'un de ceux qui soutient grand bras ouverts ce changement.

" Je suis très critique avec le gouvernement. Mais ça ne m'empêche pas de dire, quand les conditions sont réunies, que je suis un chaud partisan du rassemblement. Non, ce n'est pas la peur du danger, c'est la volonté de dire que la gauche est majoritaire dans la communauté urbaine de Bordeaux." — Noël Mamère, maire de Bègles.

Mais surtout Noël Mamère voudrait convaincre les électeurs de se déplacer pour voter.

"C'est un meeting historique " Noël Mamère, maire de Bègles

Démotivé ? Non, déjà partant pour 2020 !

Et en ce qui concerne la démotivation de Vincent Feltesse après le sondage France Bleu Gironde, Sud Ouest et TV7 qui a donné la liste de Vincent Feltesse largement battu au premier tour par celle d'Alain Juppé, l'actuel président de la CUB assure qu'il s'agit d'un "procédé malhonnête" . Il avait dit :

" J'ai enseigné la communication politique pendant des années, je suis historien, je sais qu'à ce stade on ne remonte pas "

" Une interview qui date d'il y a dix jours " Vincent Feltesse, président de la CUB et candidat à la mairie de Bordeaux

Il reste donc trois semaines au élus et militants de gauche de convaincre les électeurs de voter à gauche. Le premier tour des élections municipales, c'est le 23 mars prochain.

Meeting de la gauche pour garder la tête de la CUB - Radio France
Meeting de la gauche pour garder la tête de la CUB © Radio France - Mila Ta ninga

Meeting pour garder la CUB et la future métropole à gauche