Politique

Municipales 2014 : la droite gagne du terrain au premier tour dans la Loire

Par Julien Corbière et Denis Souilla, France Bleu Saint-Étienne Loire lundi 24 mars 2014 à 3:44

Les enseignements des municipales.

Il y a six ans, c'était la droite qui, au soir du premier tour, était sur le point de perdre toutes les grandes villes de la Loire. Aujourd'hui, c'est la gauche..

À Saint-Étienne

Gaël Perdriau arrive en tête, comme les sondages l'avaient annoncé, avec près de six points d'avance, 36,74%, sur le maire sortant Maurice Vincent qui obtient 31,34 %. C'est une avance confortable pour le candidat UMP mais il ne peut compter que sur une faible réserve des voix à l'inverse de Maurice Vincent qui a déjà commencé les tractations avec Eueope Écologie-Les Verts et le Parti de gauche. Gaël Perdriau ne croit pas aux reports des voix à gauche.

À Roanne

La gauche est sanctionnée. La maire sortante PS Laure Déroche a pris une claque avec 29,42% des voix au premier tour. Largement dominée par Yves Nicolin , l'ancien maire UMP et tête de liste de "Roanne Passionnement" qui caracole en tête avec 43,27% des voix. Un deuxième tour à Roanne se fera avec le FN, Sarah Brosset, et ses 15,70% de voix.

Laure Déroche, la maire sortante PS de Roanne, dimanche soir sur France Bleu saint-Étienne Loire. - Radio France
Laure Déroche, la maire sortante PS de Roanne, dimanche soir sur France Bleu saint-Étienne Loire. © Radio France

À Feurs

Le candidat de la gauche Johann Cesa est largement battu. Il n'a récolté que 22,72% des voix alors que le maire sortant Jean-Pierre Taite a été réélu à plus de 60% des suffrages. L'explication de Johann Cesa, pourtant ancien responsable du Mouvement des Jeunes Socialistes dans la Loire, elle est toute trouvée : pour lui l'échec de la gauche à ces municipales, c'est avant tout dû à l'échec de la politique gouvernementale menée par François Hollande.

Johann Cesa BOB

Dans la Loire

À Saint-Chamond , Philippe Kizirian n'a pas du tout profité des divisions de la droite. Le maire communiste sortant de Firminy, Marc Petit, est tout de même le seul sortant à arriver en tête au premier tour dans les six premières villes du déparement. À Montbrison , la socialiste Liliane Faure ira tout de même au second tour, mais pour treize voix. Elle avait été élue au premiertour en 2008.

La percée du Front national

Du côté du FN, le premier tour a été marqué par la qualification de sept listes sur neuf pour le second tour dans la Loire. Le Rassemblement Bleu Marine a aussi des élus dans les deux communes où l'élection s'est jouée au premier  tour : à Feurs et le Coteau. Charles Perrot, le conseiller régional frontiste s'est évidemment réjoui de ces résultats. Il estime aussi que le deuxième gagant de la journée c'est l'absention, et il en appelle à tous ceux qui n'ont pas voté au premier tour.