Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Municipales 2014 : le premier tour en Saône-et-Loire

lundi 24 mars 2014 à 4:21 Par Denis Souilla et Véronique Narboux, France Bleu Bourgogne

La gauche a été sanctionnée en Saône-et-Loire au premier tour des municipales comme partout en Bourgogne et dans le pays. Illustration à Chalon-sur-Saône, Montceau-les-Mines, Louhans ou Mâcon.

Les enseignements des municipales.
Les enseignements des municipales.

En Saône-et-Loire, le député-maire socialiste de Chalon-sur-Saône , Christophe Sirugue, a connu un gros désaveux dimanche soir. Il est sèchement battu dès le premier tour par l'UMP Gilles Platret. qui a vingt points d'avance : la droite l'emporte avec 52,39% des suffrages.Louhans , comme Chalon, avait été prise par la gauche en 2008. Le socialiste Rémi Chaintron, parti présider le Conseil général de Saône-et-Loire, a passé le flambeau à Monique Robin. Dimanche soir, elle n'est arrivée qu'en troisième position (28,29%) derrière la divers-gauche Marie-Françoise Muller (29,16%) et surtout derrière le candidat de droite Frédéric Bouchet (36,47%). La gauche devra fusionner pour gagner.À Mâcon , le sénateur-maire UMP Jean-Patrick Courtois est réélu avec 65,81% des voixÀ Montceau-les-Mines , surprise, le socialiste Didier Mathus qui brigue un quatrième mandat avait gagné dès le premier tour en 2008 devant l'UMP Marie-Claude Jarrot. Cette fois, c'est elle qui le devance avec 41,27% contre 36,95% pour le PS. À noter le très gros score du FN : avec 14,45%, Lilian Noirot sera au second tour.