Politique

Municipales 2014 : les écologistes s'emparent de Grenoble

Par Denis Souilla, France Bleu Isère lundi 31 mars 2014 à 5:18

Éric Piolle remporte Grenoble avec 40,02% des voix au second tour des municipales.
Éric Piolle remporte Grenoble avec 40,02% des voix au second tour des municipales. © Véronique Saviuc - Radio France

Le second tour des municipales est historique à Grenoble. L'écologiste Éric Piolle remporte 40% des suffrages. Le socialiste Jérome Safar, premier adjoint de l'équipe sortante arrive loin derrière avec 27%. La liste de l'UMP n'atteint pas les 24%, le FN diminue son score du premier tour avec 8%.

Grenoble, loin de la tendance nationale

Il a déjoué les pronostics, fait mentir les sondages, mais c'est bien lui, l'écologiste Eric Piolle qui succède au socialiste Michel Destot à la tête de la mairie de Grenoble. La ville surfe à l'inverse de la vague bleue et obtient une victoire verte, une victoire historique pour Éric Piolle qui remporte 40,02% des suffrages exprimés. Jérôme Safar, le socialiste, qui a perdu son investiture PS pendant l'entre-deux tours pour avoir refusé la fusion, fait lui 27,45 % des voix. L'UMP Mathieu Chamussy fait 24% et Mireille d'Ornano (FN) 8,53%. En nombre de sièges, dans le futur Conseil, qui compte 59 élus, Éric Piolle et son équipe raflent 42 sièges, 8 pour le PS, 7 pour la droite et 2 pour le FN.

municipales grenoble piolle première mesure

Éric Piolle prononce son premier discours de victoire au soir du second tour des municipales. - Radio France
Éric Piolle prononce son premier discours de victoire au soir du second tour des municipales. © Radio France

"Nous avons réussi à renverser l'ordre pré-établi qui nous promettait un maire choisi"

À l'annonce de la victoire du candidat d'Europe Écologie-Les Verts dimanche soir, la foule a envahi le parvis du Musée de Grenoble où une estrade avait été dressée pour accueillir un concert. Danse, chants et cris de joie, un vent d'euphorie se met à souffler sur la foule.

FBI_piolle_discours_pour_nico

**Éric Piolle appelle à nouveau au rassemblement** --------------------------------------------------- Devant la foule, le nouveau maire est revenu sur l'entre-deux-tours. Jérôme Safar, le candidat socialiste, était arrivé en deuxième position à l'issue du premier tour le 23 mars. Pas question pour ce dernier de se rapprocher des écologistes. Éric Piolle rappelle donc son souhait de trouver une majorité avec le PS : *"J'ai dit que la porte du rassemblement serait toujours ouverte, qu'elle serait toujours ouverte au-delà des élections. Je regrette que Jérôme Safar ait refusé notre main tendue, mais la porte du rassemblement reste ouverte à tous les socialistes de bonne volonté, ceux qui se reconnaissent dans nos valeurs. La porte est ouverte pour avancer ensemble!"*

FBI_piolle_discours_porte_ouverte

**Qui est Éric Piolle ?** -------------------------- Novice en politique, il est conseilller régional depuis 2010, il a présidé le groupe EELV à la Région jusqu'en 2013. Même ses adversaires battus dimanche soir l'ont reconnu : il a tout du gendre idéal. 41 ans, père de quatre enfants de huit à seize ans, Éric Piolle s'est installé à Grenoble à l'âge de vingt ans pour ses études et aussi pour la montagne. Très sportif, il se définit comme un catho-humaniste. Impliqué de longue date dans le milieu associatif, il est aussi diplômé de l'INPG. Cadre dirigeant chez Hewlett-Packard, il est élu "salarié le plus méritant" par ses collègues ...quelques semaines après son licenciement pour s'être opposé à un plan de délocalisation. Ce fils de checheurs au CNRS adhère à Europe Écologie-Les Verts avec l'intention de bousculer les pratiques politiques. Au lendemain des législatives en 2012, il dévoile ses ambitions concernant la mairie de Grenoble alors qu'il est totalement inconnu, à l'époque, des Grenoblois. Lors du second tour, 19.677 d'entre eux ont décidé de lui confier les clés de l'Hôtel de Ville.

Le fil de la soirée aux côtés d'Éric Piolle à Grenoble.