Politique

Municipales 2014 : les surprises du premier tour en Côte-d'Or

Par Denis Souilla et Véronique Narboux, France Bleu Bourgogne lundi 24 mars 2014 à 4:13

Les enseignements des municipales.

La gauche a connu dimanche un revers cinglant en Côte-d'Or. Elle perd trois villes dès le premier tour : Montbard, Genlis et Is-sur-Tille. C'est l'un des enseignements de ce premier tour des municipales. Mais ce n'est pas le seul car le scrutin a réservé quelques surprises notamment du côté des scores du Front national.

À Dijon , le frontiste Édouard Cavin arrive en troisème position avec 12,7% des voix. Il sera au second tour avec l'UMP Alain Houpert et François Rebsamen qui, avec 44% perd douze points par rapport à 2008 où il avait réélu dès le premier tour.

À Chenôve , le Front national fait encore plus fort : Philippe Cherin totalise 18,6% des voix. Il arrive troisième, devant l'UMP et derrière deux candidats de gauche : le socialiste sortant, Jean Esmonin, qui recueille plus de 35% des voix, c'est à dire dix points de mieux que le dissident Roland Ponsâa. Tous se retrouveront au second tour.

À Semur-en-Auxois , revers cinglant pour le socialiste Michel Neugnont, vice-président du Conseil régional. Il espérait reconquérir la mairie perdue en 2008 mais arrive en Ttroisième et dernière position avec 27% des voix contre 35% pour la centriste Catherine Sadon et le maire sortant Philippe Guyenot, en tête avec 37,5%. Michel Neugnot expliquait hier soir "étudier toutes les hypothèses pour faire barrage au maire sortant" qui n'aime pas qu'on lui rappelle son ancienne appartenance au Front national.

Partager sur :