Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Municipales 2014 à Metz : l'opposition divisée

dimanche 8 décembre 2013 à 7:00 Par Johanne Burgell, France Bleu Lorraine Nord

La droite et le centre ne sont toujours pas d'accord sur une liste commune. Marie-Jo Zimmermann, députée de Moselle et chef de file de l'UMP pour les municipales à Metz donne un ultimatum à l'UDI. Le parti centriste a jusqu'au 16 décembre pour donner des noms à mettre sur sa liste.

Marie-Jo Zimmermann, chef de file UMP à Metz pour les municipales
Marie-Jo Zimmermann, chef de file UMP à Metz pour les municipales © Radio France

En octobre, l'union de la droite et du centre semblait acquise. Pourtant aucun accord concret n'a encore été trouvé. Marie-Jo Zimmermann, la chef de file de l'UMP pour les municipales à Metz veut finir sa liste. Pour ça, il lui manque encore les noms des membres de l'UDI qui veulent figurer sur sa liste.

" Les tergiversations n'ont que trop duré, il faut maintenant aller de l'avant et mettre un terme aux calculs politiciens et aux ambitions personnelles démesurées." C'est ce que déclare Marie-Jo Zimmermann dans un communiqué. Elle appelle au rassemblement. Et ajoute : "Si dans les prochains jours, madame Colin-Oesterlé et monsieur Lebeau persévéraient à refuser de rejoindre ma liste, j'en tirerais toutes les conséquences."

MUNICIPALES A DROITE MJ

Pas de projet commun

La chef de file de l'UMP s'adresse particulièrement à Nathalie Colin-Oesterlé, la chef de file de l'UDI à Metz, et à son soutien, Emmanuel Lebeau. Tous les deux ne veulent pas entendre parler de noms à mettre sur une liste. "On ne va pas donner une liste alors que nous n'avons même pas un projet commun" répond Nathalie Colin-Oesterlé.

Municipales Nath

La chef de file UDI regrette le manque de discussions pour chercher une alternative crédible. Pourtant pour le patron de l'UMP en Moselle, Patrick Thill, il y a bel et bien eu la construction d'un projet commun entre la droite et le centre.

MUNICIPALES A DROITE bob 3

"Une situation ubuesque"

Pour Patrick Thill, le problème ce n'est pas le projet, c'est le nombre de sièges. " L'UDI veut 33 % des sièges sur la liste municipale. Même l'UMP n'en a pas autant. C'est ubuesque !".

MUNICIPALES PIF

Alors c'est au tour du centre de répliquer par la voix d'Emmanuel Lebeau. " Aujourd'hui ce n'est pas un problème de noms, c'est un problème de projet. Une fois qu'on est d'accord sur les choses à faire, on sait qui on va mettre dans la barque."

MUNICIPALES PAF

De son côté Marie-Jo Zimmermann affirme qu'elle reste ouverte. Elle promet même des places à l'UDI dans son équipe exécutive si elle accède à la mairie de Metz. Pour l'instant, l'UDI ne veut pas en entendre parler et veut avoir l'assurance d'une liste équitable, avec des noms UDI en haut de la liste.