Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Municipales 2014 à Metz : l'opposition divisée

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

La droite et le centre ne sont toujours pas d'accord sur une liste commune. Marie-Jo Zimmermann, députée de Moselle et chef de file de l'UMP pour les municipales à Metz donne un ultimatum à l'UDI. Le parti centriste a jusqu'au 16 décembre pour donner des noms à mettre sur sa liste.

Marie-Jo Zimmermann, chef de file UMP à Metz pour les municipales
Marie-Jo Zimmermann, chef de file UMP à Metz pour les municipales © Radio France

En octobre, l'union de la droite et du centre semblait acquise. Pourtant aucun accord concret n'a encore été trouvé. Marie-Jo Zimmermann, la chef de file de l'UMP pour les municipales à Metz veut finir sa liste. Pour ça, il lui manque encore les noms des membres de l'UDI qui veulent figurer sur sa liste.

" Les tergiversations n'ont que trop duré, il faut maintenant aller de l'avant et mettre un terme aux calculs politiciens et aux ambitions personnelles démesurées." C'est ce que déclare Marie-Jo Zimmermann dans un communiqué. Elle appelle au rassemblement. Et ajoute : "Si dans les prochains jours, madame Colin-Oesterlé et monsieur Lebeau persévéraient à refuser de rejoindre ma liste, j'en tirerais toutes les conséquences."

MUNICIPALES A DROITE MJ

Pas de projet commun

La chef de file de l'UMP s'adresse particulièrement à Nathalie Colin-Oesterlé, la chef de file de l'UDI à Metz, et à son soutien, Emmanuel Lebeau. Tous les deux ne veulent pas entendre parler de noms à mettre sur une liste. "On ne va pas donner une liste alors que nous n'avons même pas un projet commun" répond Nathalie Colin-Oesterlé.

Municipales Nath

La chef de file UDI regrette le manque de discussions pour chercher une alternative crédible. Pourtant pour le patron de l'UMP en Moselle, Patrick Thill, il y a bel et bien eu la construction d'un projet commun entre la droite et le centre.

MUNICIPALES A DROITE bob 3

"Une situation ubuesque"

Pour Patrick Thill, le problème ce n'est pas le projet, c'est le nombre de sièges. " L'UDI veut 33 % des sièges sur la liste municipale. Même l'UMP n'en a pas autant. C'est ubuesque !".

MUNICIPALES PIF

Alors c'est au tour du centre de répliquer par la voix d'Emmanuel Lebeau. " Aujourd'hui ce n'est pas un problème de noms, c'est un problème de projet. Une fois qu'on est d'accord sur les choses à faire, on sait qui on va mettre dans la barque."

MUNICIPALES PAF

De son côté Marie-Jo Zimmermann affirme qu'elle reste ouverte. Elle promet même des places à l'UDI dans son équipe exécutive si elle accède à la mairie de Metz. Pour l'instant, l'UDI ne veut pas en entendre parler et veut avoir l'assurance d'une liste équitable, avec des noms UDI en haut de la liste.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu