Politique

Municipales 2014 : zoom sur Caen

Par Bénédicte Courret, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) lundi 3 mars 2014 à 18:00

Hotel de ville de Caen
Hotel de ville de Caen © Radio France - -Francis Gaugain -

Philippe Duron, maire PS sortant de Caen, brigue un 2e mandat. Il est appuyé par les communistes mais trois listes de gauche se présentent également. À droite, l'UMP et le centre se présentent désunis.

  1. Les candidats déclarés (par ordre alphabétique)

Étienne Adam : DVG. Il rassemble une partie du Front de Gauche, les anti-capitalistes du NPA et "des citoyennes, citoyens, syndicalistes, associatifs". La liste s'appelle L'Alternative à gauche et veut "répondre aux urgences sociales". "Le financement de l'action sociale doit être un priorité budgétaire de la commune." 

Joël Bruneau : UMP. Le chef de file de l'UMP dans le Calvados et conseiller régional tente sa chance aux municipales. Il fait campagne sur "l'explosion de la fiscalité" qu'il reproche à Philippe Duron. L'UMP qui ne fait pas alliance avec le centre représenté par Sonia de la Provôté, pour le premier tour.****

Pierre Casevitz : LO. ****

Philippe Chapron : FN. Il est rare de voir une liste FN aux municipales à Caen. Philippe Chapron est secrétaire départemental du FN dans le Calvados.

Philippe Duron : PS-PCF-PRG-MRC. Député-maire sortant de Caen, il brigue un 2e mandat. Notre sondage Ipsos/Steria pour France Bleu le donne perdant au second tour quel que soit son adversaire.

Rudy L'Orphelin : EELV. Maire-adjoint de Caen et conseiller communautaire, il a décidé, avec les écologistes, de mener une liste indépendante de Philippe Duron au 1er tour de ces municipales.

Sonia de la Provôté : UDI-Modem. Conseillère municipale d'opposition à Caen et conseillère générale du Calvados, elle est vice-présidente de l'UDI dans le Calvados.

  1. Le bilan du maire sortant

Philippe Duron est un homme droit dans ses bottes. Celles en caoutchouc qu'il a chaussées durant des années comme maire de Louvigny quand la commune avait les pieds dans l'eau. Inondations qui loin de le voir sombrer, lui ont valu à plusieurs reprises les lumières du JT de 20h.

Depuis, Philippe Duron a bien mené sa barque. Élu président de Région en 2004, élu député en 97 et réélu 2007, avant la mairie et l'agglomération de Caen un an plus tard. Sans parler de sa présence dans de multiples conseils d'administrations qui lui valent l'image de champion du cumul.

Champion du rassemblement aussi, il a sorti les rames cette année pour convaincre les Verts de faire liste commune mais ils ont préféré voguer de leur côté.

Ancien prof d'histoire, il en a gardé le côté pédagogue à défaut parfois l'esprit de synthèse et il a un point commun avec les trains normands, la ponctualité n'est pas son fort.

Du coup, les bottes de sept lieues ont remplacé celles en plastique pour ne pas avoir un train de retard.