Politique

Municipales 2014 : zoom sur Chambéry

Par Isabelle Gaudin, France Bleu Pays de Savoie jeudi 20 mars 2014 à 6:00

La mairie de Chambéry.
La mairie de Chambéry. © Marie Chaffard - Radio France

Quatre candidats sont en lice pour les municipales à Chambéry. La maire PS sortante brigue un second mandat. Mais pour ce scrutin, elle n'a pas réussi à faire de liste d'union. Il y a donc trois listes à gauche, contre une liste à droite, conduite par Michel Dantin. Le député européen UMP est soutenu par l'UDI et compte bien faire basculer la ville. Premier et second tour s'annoncent serrés.

  1. Les candidats

Michel Dantin : le député européen UMP s'est lancé dans la course à la mairie, à la tête de la liste "Aimer Chambéry, c'est agir pour vous", soutenue par l'UDI. Conseiller municipal depuis 1983, il s'est construit en tant que président de l'UMP et conseiller ministériel d'Hervé Gaymard puis de Michel Barnier, un réseau et une assise sur le département. Il fait de la sécurité et des finances, ses priorités. Michel Dantin, 54 ans, pointe du doigt le bilan Besson et Laclais et dénonce notamment l'endettement de Chambéry.

Guy Fajeau : maire-adjoint sortant, il conduit la liste "Cap à gauche", soutenue par le PC. Membre du bureau de Chambéry métropole, Guy Fajeau a choisi de se désolidariser de la majorité PS sortante, alors qu'en 2008, le Parti communiste figurait sur la liste de Bernadette Laclais. Avec ses colistiers, il se bat pour "plus de démocratie participative ", notamment sur "les grands choix budgétaires ".

Bernadette Laclais : à 47 ans, la maire de Chambéry brigue un deuxième mandat. Elle avait pris la succesion de Louis Besson en cours de mandat, en 2007, avant d'être élue dès le premier tour en 2008. Bernadette Laclais est aussi députée de la Savoie depuis 2012. Elle s'appuie sur son bilan : "92% des engagements pris en 2008 ont été tenus ". Parmi les projets qui lui tiennent à coeur : la requalification de l'axe de la Leysse, avec le pôle multimodal.

Laurent Ripart : il est conseiller municipal sortant NPA. Sa liste "100% à gauche", est soutenue par le Parti de gauche et les Alternatifs et Ensemble. L'un des chevaux de bataille du candidat d'extrême gauche, c'est de mettre en place la gratuité des bus.

  1. Les points chauds de la campagne

Les finances. Elles sont très critiquées par l'opposition qui pointe le fort endettement de la ville. L'UMP-UDI Michel Dantin argumente, chiffres à l'appui : la dette est de 2.095 euros par habitant. Bernadette Laclais, la maire sortante, se félicite de n'avoir quasiment pas augmenté les impôts : "une seule fois, c'était en 2011 " (+5%). Quant à la liste "100% à gauche" de Laurent Ripart, elle dénonce l'opacité de la dette et "les équipements inutiles " comme Le Phare ou "l'incinérateur surdimensionné ".Le chantier de réaménagement de l'axe de la Leysse. C'est l'un des projets qui fait polémique avec la création du pôle d'échange multimodal. Tous financements confondus, c'est 100 millions d'euros. L'objectif est de réduire la part de la voiture et favoriser l'utilisation des trasnports en commun, en redonnant à la rivière sa place naturelle. L'UMP Michel Dantin dénonce "des travaux pharaoniques ". Même discours chez le candidat du NPA, Front de gauche, Laurent Ripart qui parle de "travaux inutiles et très coûteux pour l'aménagement de la Leysse " et du "Pont de la discorde Gambetta ". La sécurité. Le quartier de Chambéry-le-Haut est classé en Zone de sécurité prioritaire. Près d'un tiers des habitants vit sous le seuil de pauvreté. La maire PS sortante, Bernadette Laclais, annonce la poursuite de la rénovation urbaine avec l'achèvement des réhabilitations de logement. Le candidat UMP-UDI, fait de la sécurité des Chambériens une de ses priorités, et Michel Dantin parle de "développer la vidéosurveillance et d'augmenter le nombre de policiers municipaux ".

  1. Les enjeux

La maire sortante Bernadette Laclais est-elle menacée? Chambéry est une ville qui vote traditionnellement à gauche lors des différentes élections. Mais pour ces municipales, ça s'annonce très serré au premier tour. Selon le sondage BVA pour France Bleu Pays de Savoie et le Dauphiné Libéré , la liste de l'UMP Michel Dantin, devancerait d'un point (45% contre 44%), celle de la maire socialiste sortante Bernadette Laclais. Elle bénéficie d'une bonne image auprès des Chambériens, mais elle semble pâtir de la multiplicité des candidatures à gauche. Notamment la liste de Laurent Ripart, soutenue par le NPA, le Parti de gauche, les Alternatifs et ensemble, obtiendrait 8% au premier tour.

Toujours selon le sondage BVA, le duel serait tout aussi serré au second tour, mais avec cette fois, une légère avance de la gauche. Bernadette Laclais serait réélue dans un mouchoir de poche avec 51% des suffrages, devant la liste UMP de Michel Dantin , à 49%. Rien n'est donc joué, la maire sortante va devoir travailler ses reports de voix pour aborder le second tour avec sérenité. Dans tous les cas, elle ne devrait pas réitérer sa prouesse de 2008, elle avait été élue dès le premier tour avec 50,1% des suffrages.

Partager sur :