Politique

Municipales 2014 : zoom sur Charleville-Mézières

Par Eric Turpin, France Bleu Champagne-Ardenne dimanche 23 février 2014 à 7:00

L’hôtel de ville de Charleville-Mézières
L’hôtel de ville de Charleville-Mézières

Philippe Pailla, le maire socialiste sortant, est candidat à sa succession. En octobre 2013, il a pris le fauteuil de Claudine Ledoux, nommée ambassadrice. Face à lui, Boris Ravignon, le candidat UMP, ancien conseiller du président Nicolas Sarkozy. Le Front National présente cette fois un candidat, Guillaume Luczka.

Municipales 2014 - les candidats - infographie - Radio France
Municipales 2014 - les candidats - infographie © Radio France
 

Philippe Pailla , le maire socialiste sortant, 55 ans, est candidat à sa succession. Il était premier adjoint de Claudine Ledoux depuis 2001. Il lui a succédé le 7 octobre 2013, Claudine ayant donné sa démission pour devenir ambassadrice déléguée à la coopération régionale dans la zone de l’océan Indien. Cet ancien enseignant et directeur d’école pourra compter sur le soutien de toute la gauche avec le PC, EELV, et le PRG.  

Boris Ravignon , le candidat UMP, est conseiller municipal et conseiller général (UMP). Il a 38 ans. Diplômé d’une école de commerce, sorti de l’ENA en 2002, il a été conseiller technique de Nicolas Sarkozy au ministère de l’intérieur, puis conseiller du président de la République jusqu’en mai 2012. 

Guillaume Luczka , le candidat Front National, a 23 ans. Il termine une licence d'histoire de l'art par correspondance et travaille actuellement dans une entreprise d'inventaire patrimonial. Le Front National n’avait pas présenté de candidat aux municipales à Charleville-Mézières depuis 1995. 

Hamid Mohand Kaci , le président de l’association Droit de Cité Ardennes, est la tête d’une liste citoyenne.

Stéphane Lenoble tente sa chance pour la deuxième fois. Il avait obtenu 2.4% au premier tour des élections municipales de 2008. Il conduit une liste sans étiquette. 

Mink Takawe , 35 ans, représentante de Lutte Ouvrière dans le département des Ardennes. Professeur des écoles, elle a déjà été candidate aux legislatives dans la deuxième circonscription des Ardennes en 2012.

Municipales 2014 - les thèmes - infographie - Radio France
Municipales 2014 - les thèmes - infographie © Radio France
 

Le développement économique : Boris Ravignon, la tête de liste UMP promet une meilleure stratégie territoriale pour sa ville où le taux de chômage approche les 14%. Guillaume Luczka veut favoriser l'implantation des petits commerces face aux grandes surfaces. 

Le stationnement et la circulation en ville : Philippe Pailla, maire de Charleville, souhaite revoir le plan de circulation de la commune afin de limiter le passage des voitures en centre-ville. Un plan est en étude actuellement afin de réaliser plus de parkings et favoriser les transports en communs. Il soutien le projet d’autoroute A304, un maillon indispensable selon lui et qu’il soutient sans réserve.

La fiscalité : Philippe Pailla rappelle que les impôts locaux n'ont pas augmenté sur sa commune pour la quatrième année consécutive. Boris Ravignon, le candidat UMP, promet une baisse de 10% sur l'ensemble de son mandat des taux d'impôts locaux. Pour Guillaume Luczka, le candidat FN, pas question d’augmenter les impôts. Il faudra éviter les dépenses inutiles et faire des économies. A moyen terme, il veut parvenir à baisser les impôts locaux.

La sécurité : Boris Ravignon, le candidat UMP souhaite l’installation de caméras de vidéosurveillance dans le quartier Manchester. Guillaume Lucska, tête de liste du Rassemblement Bleu Marine, veut installer des caméras de vidéosurveillance lui aussi si besoin, revoir l’éclairage public pour améliorer la sécurité, et renforcer la police municipale.

Municipales 2014 - les enjeux - infographie - Radio France
Municipales 2014 - les enjeux - infographie © Radio France
 

La ville de Charleville-Mézières a toujours été gérée à gauche depuis 1966. Philippe Pailla, le maire sortant PS, a pris la succession de Claudine Ledoux, nommée ambassadrice en octobre 2013. Il était son premier adjoint depuis deux mandatures.

En 2008, Claudine Ledoux a été réélue face à la députée UMP Bérangère Poletti avec 55,80% des voix contre 44,20%  au second tour des élections municipales. Le Front National n’avait pas de candidat tout comme il était absent en 2001.

Le Front National pourrait jouer les trouble-fête. Marine Le Pen a dépassé 19% des voix au premier tour de l’élection présidentielle de 2012.

Elections municipales de 2008 à Charleville-Mézières | Create Infographics

Partager sur :