Politique

Municipales 2014 : zoom sur Châtellerault

France Bleu Poitou jeudi 13 mars 2014 à 6:00

L'hôtel de ville de Châtellerault
L'hôtel de ville de Châtellerault © Yann Carricaburu Mairie de Châtellerault

Ancien fief d’Edith Cresson, Châtellerault a été perdue par le Parti socialiste aux dernières élections municipales, en 2008. Le maire actuel, Jean-Pierre Abelin, UDI, avait été élu à la faveur d’une gauche désunie. Il brigue un second mandat à la tête d’une liste d’union UDI/UMP.

  1. Les candidats (par ordre alphabétique)

Quatre listes pourraient briguer la mairie de Châtellerault.

Jean-Pierre Abelin, maire sortant, il brigue un deuxième mandat et est à la tête de la liste "L'important c'est vous", soutenue par l'UDI et l'UMP . Lui-même Nouveau centre, il a été député puis battu lors des législatives de juin 2012. 

Eric Audebert, à la tête de la liste "Rassemblement Bleu Marine", soutenue par le Front national . Ancien conseiller régional, et ancien candidat aux cantonales dans le canton de Châtellerault Sud, en 2011. Il avait alors obtenu plus de 20% des voix au 1er tour. Le FN espère être présent au second tour de ce scrutin. 

Michel Guérin, à la tête de la liste "Rassembler les énergies pour Châtellerault", soutenue par le Parti socialiste, le Parti radical de gauche, le Parti communiste et Europe Ecologie - Les Verts . Ancien premier adjoint de la ville entre 2001 et 2008, Michel Guérin va conduire une liste de la gauche unie, ce qui n’avait pas été le cas en 2008. 

Patrice Villeret, de Lutte ouvrière , conduit la liste "Faire entendre le camp des travailleurs".

  1. Les sujets chauds

Tout est ouvert dans ce scrutin, dans une ville minée par la crise et marquée par une longue histoire industrielle. L’emploi, la redynamisation du tissu économique notamment dans le centre ville, et la sécurité seront au cœur de la campagne électorale.

Ce bassin économique a perdu des centaines d’emplois notamment chez les équipementiers de l’industrie automobile. L’Ecole de Gendarmerie a fermé, laissant derrière elle des milliers de mètres carrés de bâtiment vides.

Châtellerault connaît des problèmes d’insécurité (vols, violences, feux de poubelles) notamment dans le quartier de la Plaine d’Ozon qui fait l’objet d’un vaste programme de réhabilitation de l’habitat.

Le vote ouvrier sera-t-il favorable à la gauche ou va-t-il se reporter sur le FN ? Le maire sortant tirera-t-il profit de son bilan, va-t-il profiter du vote sanction contre la politique du gouvernement?

  1. Le bilan du maire sortant

Jean-Pierre Abelin a célébré plusieurs inaugurations ces derniers mois, et c'est ce que lui reprochent ses adversaires. Ces derniers craignent avoir des factures salées à régler en arrivant aux affaires. Le candidat socialiste, Michel Guérin, a même annoncé la commande d'un audit. Cependant, un certains nombre de ces inaugurations concernent des projets lancés lorsque le PS dirigeait la ville.