Politique

Municipales 2014 : zoom sur Dinard

Par Loïck Guellec, France Bleu Armorique mardi 11 mars 2014 à 18:15 Mis à jour le mardi 11 mars 2014 à 18:36

Mairie de Dinard
Mairie de Dinard © Capture d'écran Google SV

Cinq candidats sont en lice à Dinard, commune de 11.000 habitants l'année. Station balnéaire réputée et huppée, la ville compte 43% de résidences secondaires. La maire Sylvie Mallet a succédé à son mari Marius Mallet en 2010, après que ce dernier fut devenu adjoint. Maire depuis 1989, il est décédé l'an dernier. Sur les cinq candidats, un seul candidat de gauche, les autres sont sans étiquette.

  1. Les candidats (par ordre alphabétique)

Alix de la Bretesche , retraitée, 64 ans. Ancienne conseillère régionale de Bretagne et ancienne conseillère municipale d'opposition à Rennes. Elle parle d'une ville fragile économiquement; les impôts sont élevés et la ville est la plus vieille de France. Il faut faire revenir de nouveaux habitants à l'année. Elle veut développer la pratique du vélo.Martine Craveia , retraitée, 63 ans. Conseillère municipale d'opposition depuis 2001, elle dénonce 25 ans de "dynastie" Mallet sur la commune. Son crédo : les finances en mauvaise santé selon elle, et propose une baisse des impôts. Il faut un nouveau souffle et une nouvelle politique culturelle.Jean Gouillon , retraité, 70 ans.  Conseiller municipal d'opposition depuis 2008 et membre du Parti communiste. Son crédo : l'humain d'abord et donner l'opportunité aux Dinardais de voter à gauche.Sylvie Mallet , 57 ans, maire depuis 2010. Alors 1ère adjointe, elle a succédé à son mari Marius Mallet qui était maire depuis 1989. Elle parle d'un bon bilan notamment sur le plan financier; elle veut poursuivre la rénovation du centre ville et développer la mixité sociale pour attirer de jeunes couples avec enfants sur la commune. Elle est soutenue par des "people" notamment l'homme d'affaires breton François Pinault qui possède une villa à Dinard.

Patrice Nicolle , retraité, 67 ans. La situation de la commune s'aggrave selon lui. Il dénonce le clientélisme de la majorité municipale. Il souhaite dynamiser la commune en amenant de nouvelles entreprises. Il voulait mener une liste commune avec Alix de la Bretesche et Martine Craveai, mais ils n'ont pas pu se mettre d'accord.

  1. Les enjeux

Le développement de Dinard . Pour la maire Sylvie Mallet, la ville se développe bien économiquement et il y a des projets sérieux de constructions de logements pour faire venir de nouvelles familles. L'opposition parle de ville vieillissante, du tout voiture et mal en point financièrement. Culturellement, Dinard n'est pas une belle endormie avec des expos d'art contemporain de renom, des festivals appréciés comme le festival du film britannique à l'automne. Mais l'opposition parle de main mise sur la culture par Sylvie Mallet.

  1. L'analyse politique

En 2008, l'opposition divisée avait fusionné au second tour pour tenter de mettre en échec le maire Marius Mallet. Un mariage qui avait échoué. Cette fois-ci, pas de fusion. Mais deux des trois listes d'opposition sans étiquette se retireront à priori au profit de celle arrivée en tête. Sylvie Mallet joue gros : c'est la première fois qu'elle se présente en tête de liste. Elle n'a pas le charisme de son mari. Les jeux sont ouverts dans cette ville qui vote traditionnellement à droite.

Partager sur :