Politique

Municipales 2014 : zoom sur Feurs

Par Yves Renaud, France Bleu Saint-Étienne Loire lundi 3 mars 2014 à 18:00

mairie de feurs
mairie de feurs © Radio France - Yves Renaud

Rendez-vous en direct et en public mardi 4 mars de 18h à 19h à la salle de l'Eden avec les trois candidats : Sophie Robert pour le Front National, Jean Pierre Taite, le maire sortant UMP, et Johan Cesa, le candidat du Parti Socialiste. Ils seront interrogés par Marie Anne Leca du journal Le Progrès, Mathilde Montagnon et Yves Renaud de France Bleu Saint-Étienne Loire.

Face à Montbrison, la concurrente 

Feurs est une ville de 7.000 habitants dans un bassin d’influence potentiel de 150.000 habitants. Sa concurrente directe est Montbrison qui compte, elle, un peu plus de 15.000 habitants à moins de vingt kilomètres. Les deux villes se disputent le titre de capitale de la plaine du Forez.

Une position déterminante entre Lyon et Saint-Étienne

Feurs est assez fière de ne dépendre ni de Roanne (à 37 minutes de trajet, 41 km) ni de Saint-Étienne (37 minutes de trajet, 46 km). À la limite, les Foreziens ont même plutôt tendance à aller directement à Lyon (71 km et 1h10 de route). Feurs est à 3,5 km de l’A72 (Saint-Étienne – Clermont) et à 10 km de l’A89 qui relie le Forez à l’ouest de Lyon (même si la jonction avec l’A6 à hauteur de Dardilly n’est pas encore faite). 

magasin feurs  - Radio France
magasin feurs © Radio France - Yves Renaud

son situation feurs

Des caméras dans les rues

Lors des dernières municipales il y a six ans, la commune est la seule à ne pas avoir basculé à gauche dans la Loire. Au contraire, c'est même la droite qui a récupéré cette mairie perdue en 2001. Feurs possède un drôle de titre, c'est la ville de France qui a installé le plus de cameras de vidéo-surveillance par habitant, entre vingt et vingt-cinq pour 7.000 habitants , très visibles dans tout le centre-ville. Pour autant, Feurs ce n’est pas Chicago loin de là. Les habitants considèrent leur ville comme plutôt tranquille et ne s'alarment pas de la présence de ces caméras.

enrobe  video surveillance feurs - Radio France
enrobe video surveillance feurs © Radio France - Yves Renaud

enrobe video surveillance feurs

Trois dossiers chauds de la campagne

1. L’hôpital

hopital feurs - Radio France
hopital feurs © Radio France - Yves Renaud
L'établissement né de la fusion des hôpitaux des deux communes de Feurs et Montbriso il y a cinq ans est en difficulté financière. Les députés Jean-Louis Gagnaire, Paul Salen et les maires de Feurs, Jean-Pierre Taite, et de Montbrison, Liliane Faure, ont  été reçus en février au Ministère de la Santé pour une réunion de travail sur le dossier des ressources de l'établissement. Il présente un déficit de recette estimé entre trois et quatre millions d'euros. L’antenne de Feurs couvre un bassin de 150.000 habitants et a connu ces dernières années des suppressions de service (maternité, urgences de nuit, et menaces sur chirurgie orthopédique).

 2. Le château des Minimes

Le château des Minimes à Feurs. - Radio France
Le château des Minimes à Feurs. © Radio France - Yves Renaud
C'est une ancienne très grosse maison bourgeoise abandonnée au bord du parc de l’hippodrome. L'actuel maire a choisi de la céder à un promoteur immobilier privé pour en faire une résidence de personnes âgées haut de gamme. Le candidat socialiste est rentré dans la campagne en dénonçant cet état de fait et accuse le maire d’avoir bradé le patrimoine de la ville. Il aurait préferé en faire une résidence accessible au plus grand nombre.    

 3. L’Équi’Forum

equi'forum feurs  - Radio France
equi'forum feurs © Radio France - Yves Renaud
C’est un bâtiment annexe de l’hippodrome qui permet d’accueillir, outre les manifestations autour des courses, des mariages ou des congrès. C'est une salle municipale supplémentaire mais le problème c'est que cet aménagement coûte 80.000 euros tous les ans à la ville et pèse sur les finances.

pap politique feurs

Partager sur :