Politique

Municipales 2014 : zoom sur La Faute-sur-Mer

France Bleu Loire Océan mardi 11 mars 2014 à 10:55

Mairie de La Faute-sur-Mer
Mairie de La Faute-sur-Mer © Mairie de La Faute

Il y a quatre ans, la Faute-sur-Mer était dévastée par la tempête Xynthia. Vingt-neuf personnes avaient perdu la vie et 533 maisons avaient été détruites. L’un des enjeux de ces élections municipales est la reconstruction de la commune.

La Faute-sur-Mer, 740 habitants à l’année, 978 électeurs et plusieurs milliers de touristes l’été.

  1. Les candidats (par ordre alphabétique)

*Patrick Jouin, conduit la liste « Ensemble pour la Presqu'île » ;

*René Marratier, le maire sortant, candidat à un 5e mandat ;

*Renaud Pinoit, le président de l'AVIF, l'Association des victimes de la Faute-sur-Mer, se présente sans colistier.

  1. Les enjeux

Redynamiser la commune . Il y a 4 ans, la tempête Xynthia ravageait la ville. Par mesure de sécurité, l’Etat a démoli 533 maisons. Aujourd’hui, la zone sinistrée est un terrain vague : comment l’aménager ? Les candidats proposent entre autres un golf, un centre de thalasso équin ou des vignes. Et au-delà, comment redynamiser l’ensemble de la commune, profondément marquée par le passage de la tempête.

Comment redynamiser La Faute-sur-mer ?

Le procès Xynthia . Le maire sortant, René Marratier, sera jugé en septembre notamment pour homicides involontaires. Ce procès aura-t-il un impact sur ces élections municipales ?

Le procès Xynthia pèsera-t'il sur les municipales à la Faute?

Partager sur :