Politique

Municipales 2014 : zoom sur Pau

Par Olivier Uguen, France Bleu Béarn jeudi 6 mars 2014 à 17:00

Martine Lignières-Cassou (2009)
Martine Lignières-Cassou (2009) © Maxppp

A Pau, la succession de la maire socialiste sortante, Martine Lignières-Cassou, qui a annoncé son retrait, est très ouverte. Le député-maire de Mourenx, David Habib, porte les couleurs du PS. Après 43 ans de règne socialiste, Pau pourrait échapper à la gauche au profit du Modem de François Bayrou, soutenu par l'UMP malgré ses divisions internes.

  1. Les candidats

François Bayrou. Battu aux législatives de juin 2012 dans la foulée de l'élection présidentielle, le président du Modem n'exerce plus qu'un seul mandat - conseiller municipal d'opposition à Pau. Il tente de ravir la mairie de Pau pour la 3e fois avec sa liste "Aimons Pau".

Eurydice Bled. Conseillère municipale de Pau, Eurydice Bled est la candidate d'Europe Ecologie Les Verts et mène la liste "Passion Audace Urgence".

Olivier Dartigolles. Conseiller municipal à Pau, Olivier Dartigolles est le candidat du Front de gauche et mène la liste "Une ville pour nos vies".

David Habib. Président de la Communauté de communes de Lacq depuis 1989, maire de Mourenx depuis 1995, député de la 3e circonscription des Pyrénées-Atlantiques depuis 2002, David Habib conduit la liste du Parti socialiste.

Mehdi Jabrane. Sans étiquette, Mehdi Jabrane présente la liste "Pau'pulaire". Il avait obtenu 1,31 % des votes aux dernières élections législatives.

Georges de Pachtère. Secrétaire départemental du Front national depuis l'automne 2013, George de Pachtère espère franchir le cap des 10 % pour pouvoir se maintenir au second tour.

Yves Urieta. Ancien maire de Pau, de 2006 à 2008, à la mort du socialiste André Labarrère, Yves Urieta avait reçu le soutien de Nicolas Sarkozy et de l'UMP en 2008. Il présente la liste sans étiquette "Pau avant tout".

En 2008, la socialiste  Martine Lignières-Cassou l'avait emporté de 342 voix sur François Bayrou, dans le cadre d'une triangulaire avec Yves Urieta.

2. Les sujets chauds de la campagne

Le bus-tram. Pour ou contre un bus-tram ? C'est LA question de ces élections municipales à Pau. Le projet de la municipalité sortante de relier la gare de Pau à l'hôpital via des bus XXL ne fait pas l'unanimité. Selon un sondage IFOP, 58% des palois seraient contre. S'il est validé, le bus-tram couterait près de 65 millions d'euros et pourrait voir le jour d'ici à l’automne 2016.

Les Halles de Pau. Le projet de rénovation des Halles de Pau, dans un état déplorable, est l'un des terrains de bataille des élections municipales. Tous les candidats envisagent de réviser le projet voté en conseil municipal à l'automne dernier sous Martine Lignières-Cassou.