Politique

Municipales 2014 : zoom sur Tourcoing

Par Eric Turpin, France Bleu Nord vendredi 7 février 2014 à 6:00

L’hôtel de ville de Tourcoing dans le Nord
L’hôtel de ville de Tourcoing dans le Nord © Velvet - Creative commons

Michel-François Delannoy, maire PS sortant, brigue un second mandat dans cette ancienne ville textile, touchée par le chômage. Face à lui, Gérald Darmanin, député UMP du Nord, benjamin de l’Assemblée Nationale. Une triangulaire avec le Front National, représenté par Jean-François Bloc, n’est pas à exclure.

Municipales 2014 - les candidats - infographie - Radio France
Municipales 2014 - les candidats - infographie © Radio France

 

Michel-François Delannoy, maire PS sortant. 50 ans. Ancien rocardien, proche de Martine Aubry. Il a le soutien des communistes

Gérald Darmanin, candidat UMP. 31 ans. Il est député du  Nord. C’est le benjamin du parti de droite à l’Assemblée Nationale. Il a le soutien de l’UDI.

Jean-François Bloc, candidat du Front National. 70 ans. C'est un ancien sous préfet.

Municipales 2014 - les thèmes - infographie - Radio France
Municipales 2014 - les thèmes - infographie © Radio France

 

La fiscalité  : Michel-François Delannoy promet qu’il n’augmentera pas les impôts locaux pendant son deuxième mandat s’il est réélu. Gérald Darmanin, le candidat de droite, prévoit de baisser les impôts locaux (-2% pour la taxe d’habitation).

L’éducation et la jeunesse  : Michel-François Delannoy en fait une priorité.  Il veut concentrer 60% des investissements sur les écoles. D’ici 2020, toutes seront accessibles aux personnes handicapées. Il prévoit la construction de deux nouvelles écoles et d’une crèche de 50 places. Il compte offrir une formation aux jeunes sans emploi. De son côté, Gérald Darmanin veut aussi accueillir l’IUT de Lille 2 et ses 1400 étudiants dans l’ancienne école de natation.

L’emploi : Michel François Delannoy, le maire sortant, vise la création de 4000 emplois lors de son prochain mandant s’il est réélu. Son adversaire de droite, Gérald Darmanin, veut créer une maison de l’entreprise qui regrouperait maison de l’emploi et mission locale.

Le logement  : Chacun annonce ses chiffres. 3500 nouveaux logements pour Michel-François Delannoy. 2500 logements pour Gérald Darmanin et la rénovation du parc social en mauvais état.

La sécurité  : Michel François Delannoy veut déployer la police de proximité dans tous les quartiers et installer de nouvelles caméras de surveillance. Gérald Darmanin, le candidat UMP-UDI, veut doubler le nombre de caméras. Il souhaite des patrouilles de policiers municipales jusqu’à 1h du matin et une présence à la sortie des établissements scolaires.

Municipales 2014 - les enjeux - infographie - Radio France
Municipales 2014 - les enjeux - infographie © Radio France

 

La ville de Tourcoing est à gauche depuis 1989. Michel François Delannoy a succédé en 2008 à Jean Pierre Balduyck, qui a été maire socialiste de la ville pendant trois mandats successifs. Il a été élu dès le premier tour. Une vraie surprise. 

Une triangulaire n’est pas à exclure dans cette ancienne ville textile où le taux de chômage atteint 20% de la population active, compte tenu de la présence du Front National et de l’impopularité de François Hollande.

Lors des élections municipales de 2008, le candidat d’extrême droite faisait un peu moins de 8% des voix. Mais Marine Le Pen a obtenu 21,28% lors du premier tour de l’élection municipale de 2012.

Par ailleurs, la participation est très faible à Tourcoing. Elle atteignait seulement 48,12% en 2008.

Tourcoing est la troisième ville de la région. Mais elle peine à retrouver un essor économique. Aujourd’hui, 25% des habitants vivent sous le seuil de pauvreté.

[Elections municipales de 2008 à Tourcoing](//infogr.am/elections-municipales-de-2008-a-tourcoing) | [Create Infographics](//infogr.am)

Carte postale Tourcoing - Cécile Bideault