Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Municipales 2020 à Amiens : "il faut une gauche citoyenne et rassemblée" pour l'élu écologiste Thomas Hutin

mardi 8 janvier 2019 à 9:00 Par Claudia Calmel, France Bleu Picardie

Le conseiller municipal d'opposition était l'invité de France Bleu Picardie.

Thomas Hutin, écologiste à la mairie d'Amiens
Thomas Hutin, écologiste à la mairie d'Amiens © Radio France - Vanessa Lamarre

Amiens, France

L'année 2019 s'annonce chargée sur le plan politique, avec notamment les municipales l'an prochain.  L'élu écologiste amiénois Thomas Hutin, qu'on entend souvent monter au créneau contre la politique du duo Brigitte Fouré-Alain Gest à la tête de la mairie d'Amiens et d'Amiens Métropole, a déjà commencé à préparer l'échéance. _"L'équipe actuelle a été mal élue : elle a été élue sur un non-projet qui était de ne pas faire de Tramway. Il faut qu'en 2020, ces élus qui sont en place depuis des dizaines d'années soient remplacés pour apporter une nouvelle vision pour la ville d'Amiens. Pour ça, il faudra absolument une gauche citoyenne et rassemblée."  _

Thomas Hutin évoque des réunions de travail et des contacts avec le Parti Socialiste, le Parti Communiste et La France Insoumise. Mais l'élu d'opposition ne s'est pas encore positionné quand à sa volonté de porter cette candidature commune de la gauche. Mais quand on évoque une possible candidature du député François Ruffin, Thomas Hutin préfère rester évasif : "On s'est déjà parlé, il sera présent et il soutiendra ce rassemblement. Il serait légitime pour le mener, il en a la carrure. Mais je pense que ce n'est pas sa volonté : son combat est national."

L'interview de Thomas Hutin est à réécouter ici.