Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Municipales 2020 à Besançon : le mouvement Ensemble! s'attaque à Alexandra Cordier

-
Par , France Bleu Besançon

Alexandra Cordier, candidate aux élections municipales de Besançon et chef de file de la liste Ensemble ! est accusée d'avoir utilisé le même nom qu'un mouvement déjà existant.

Alexandra Cordier (à droite) lors de sa déclaration de candidature à la mairie de Besançon en décembre 2019, aux côtés du maire sortant Jean-Louis Fousseret, le maire sortant
Alexandra Cordier (à droite) lors de sa déclaration de candidature à la mairie de Besançon en décembre 2019, aux côtés du maire sortant Jean-Louis Fousseret, le maire sortant © Radio France - Marianne Naquet

Besançon - France

Décidément ce n'est pas la semaine d'Alexandra Cordier. Après avoir été exclue vendredi 20 décembre, de la République en Marche suite à sa candidature aux élections municipales de Besançon. Celle qui mène la liste Ensemble ! est accusée d'avoir utilisé le même nom qu'un mouvement politique déjà existant... depuis 2013. 

Il y a donc deux "Ensemble!". Le bisontin, du nom de la liste d'Alexandra Cordier. L'autre (sans espace entre le nom et le point d'exclamation) ,du nom du Mouvement pour une alternative de Gauche écologiste et solidaire, avec notamment comme membre Clémentine Autain. Deux, c'est un peu trop dans la sphère politique. Alors dans une lettre ouverte adressée à l'ex référente En Marche, le mouvement de gauche s'est décidé à " l'informer de notre existence qu'elle semble ignorer"

" Nous avons pris connaissance de votre entrée en campagne municipale à Besançon, avec votre liste dénommée Ensemble ! Ensemble! C'est nous ! Et, si c'est nous, ça ne peut pas être vous ! Car nous n'avons pas les mêmes valeurs. Nous, nous rêvons d'un autre monde ; vous, vous acceptez celui-ci. Pis, avec Macron, vous en commercialisez une version aggravée, avec encore plus d'inégalité, de soumission à la finance, de faux semblants écolos ", peut-on lire dans cette lettre. Un courrier qui se poursuit avec un peu plus d'ironie. " A moins que, trotskiste clandestine -oserait-on de ce fait utiliser le tu ?- tu ne pratiques l'entrisme, afin de subvertir de l'intérieur le macronisme et de ramener à gauche Jean-Louis Fousseret. Ta référence à Ensemble ! serait alors un signe de connivence, que nous n'aurions pas perçu, aveuglés par notre sectarisme. Mille excuses alors pour cette mise en accusation, alors que nous mènerions le même combat par des moyens différents, et pour avoir dévoilé ta couverture. Si cette hypothèse est la bonne et si en représailles tu es chassée du cercle des proches de Fousseret, tu nous trouveras à tes côtés."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu