Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : neuf départements en vigilance rouge, 53 en orange

Municipales à Carentan-les-Marais : le Rassemblement national jette l'éponge

-
Par , France Bleu Cotentin

À un mois et demi des élections municipales, le Rassemblement national dans la Manche peine à boucler ses listes. Première victime du manque de candidat : Franck Simon, qui comptait briguer la mairie de Carentan-les-Marais.

Les candidats à la mairie de Carentan peinent à boucler leurs listes : les électeurs auront-ils le choix en mars prochain au moment de déposer leurs bulletins dans les urnes? (photo d'illustration)
Les candidats à la mairie de Carentan peinent à boucler leurs listes : les électeurs auront-ils le choix en mars prochain au moment de déposer leurs bulletins dans les urnes? (photo d'illustration) © Maxppp - Lionel Vadam

À Carentan-les-Marais, on compte officiellement 10 847 habitants. C'est la première fois que la population dépasse les 10 000 habitants dans cette commune, en raison de la création de la commune nouvelle. Et ça change tout, car désormais, pour se présenter aux élections municipales, il faut constituer une liste de 33 noms contre 29 jusque-là. Et pour certains candidats, le seuil est inatteignable.

Franck Simon, premier candidat à officialiser son retrait

Ainsi, après avoir annoncé en octobre dernier son intention de se présenter à Carentan et son investiture, Franck Simon, membre du Rassemblement national, a finalement annoncé ce jeudi 30 janvier qu'il jetait l'éponge. "Je travaille depuis plusieurs mois à la constitution de cette liste. Je dispose de 25 noms mais ne parviendrai pas à boucler cette liste", a-t-il confié à France Bleu Cotentin.

Franck Simon, 55 ans, avait été candidat aux élections départementales en 2015 avant de représenter le parti de Marine Le Pen en 2017 aux législatives sur la première circonscription de la Manche. "Je suis déçu car cela fait quelques années que je porte les couleurs du RN lors des différents scrutins. J'aurais souhaité représenter une fois de plus nos idées aux Municipales et permettre à nos électeurs de se manifester dans les urnes", conclut celui qui redevient un simple militant.  

D'autres candidats en difficulté

Alors que quatre candidats s'étaient déclarés pour briguer le siège de maire de Carentan-les-Marais, seul le maire sortant, Jean-Pierre Lhonneur est actuellement assuré de disposer d'une liste complète pour se représenter.

D'après nos informations, le candidat soutenu par le PCF, Denis Tardiveau, a toutes les peines du monde à boucler sa liste. Quant à l'ancien conseiller général du secteur, Hervé Houel, lui aussi peine dans cet exercice et devrait décider lundi 3 février au soir, avec son équipe, s'il s'obstine ou s'il lâche l'affaire. 

La nouvelle commune de Carentan-les-Marais a été créée en décembre 2018.
La nouvelle commune de Carentan-les-Marais a été créée en décembre 2018. © Radio France - Jade Peychieras
Choix de la station

À venir dansDanssecondess