Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales à Forbach : Alexandre Cassaro devient maire et prend la suite de Laurent Kalinowski

-
Par , , France Bleu Lorraine Nord, France Bleu

C'était l'une des deux quadrangulaires de Moselle pour ce second tour des municipales. Et c'est Alexandre Cassaro (divers droite) qui devient maire de Forbach. Il succède ainsi au socialiste Laurent Kalinowski. Le maire sortant lui avait apporté son soutien dans l'entre-deux tours.

Alexandre Cassaro, candidat divers droite, avait reçu le soutien du socialiste sortant Laurent Kalinowski.
Alexandre Cassaro, candidat divers droite, avait reçu le soutien du socialiste sortant Laurent Kalinowski. © Radio France - Lucas Valdenaire

"Je remercie Laurent Kalinowski pour son soutien, déclare le trentenaire. _On a appris à travailler ensemble puisque la région soutient tous les projets structurants de la ville de Forbach. Malgré nos différences, nous avons travaillé ensemble au-delà des clivages partisans. Oui, je poursuivrai ses projets sur la rénovation énergétique, le centre-ville, l'ANRU etc. Je lancerai également d'autres projets, pour l'hôpital, l'emploi ou encore la réussite éducative"._A l'issue du premier tour le 15 mars dernier, ils étaient quatre à briguer la mairie de Forbach et la succession du socialiste Laurent Kalinowski. C'est finalement Alexandre Cassaro (LR soutenu LREM) qui a été élu ce dimanche avec 35,24% des voix. Eric Diligent et Christian Peyron se partagent les voix de droite avec respectivement 29,81 et 21,62% des suffrages. Le premier adjoint de gauche Thierry Homberg termine loin derrière avec 13,32%.

"Kalinowski, le fossoyeur de la gauche"

C'est donc le changement d'une époque à Forbach : Laurent Kalinowski rend son écharpe tricolore après 12 ans à la mairie. Ce dernier avait d'ailleurs fait le choix de ne pas soutenir son adjoint Thierry Homberg, lui reprochant de ne pas assez soutenir leur mandat commun. Sa voix s'est donc tournée vers le jeune conseiller régional de centre-droit Alexandre Cassaro.

Thierry Homberg déçu de ne pas avoir profité d’un sursaut de la gauche à Forbach. Dernier du second tour avec 13% des voix.
Thierry Homberg déçu de ne pas avoir profité d’un sursaut de la gauche à Forbach. Dernier du second tour avec 13% des voix. © Radio France - Lucas Valdenaire

"Le maire [Laurent Kalinowski] a retourné sa veste, déplore Thierry Homberg. Il était de gauche jusque là et finalement, il soutient le candidat de la République en Marche ! Si Hollande a été le fossoyeur de la gauche au niveau national, Kalinowski a été son fossoyeur au niveau local. J'avais déjà des désaccords avec le maire depuis bien deux ans maintenant et je n'étais plus d'accord avec sa politique. Il se recentrait beaucoup trop à mon goût. Il est allé jusqu'au bout de sa logique. Une logique déplorable pour la gauche."

Le socialiste Laurent Kalinowski "heureux" de l'élection d'Alexandre Cassaro (LR soutenu LREM)
Le socialiste Laurent Kalinowski "heureux" de l'élection d'Alexandre Cassaro (LR soutenu LREM) © Radio France - Lucas Valdenaire

"Dans toutes mes campagnes, il y avait le poing et la rose sur mes affiches, répond Laurent Kalinowski. Je ne suis jamais allé face cachée. Sachant très bien que Forbach ne vote pas à gauche aux élections locales. Je n’ai pas vu de poing et de rose dans la campagne de Homberg. J'ai même l'impression qu'il a quitté le PS à un moment donné parce qu'il était en désaccord avec la politique qui était menée. A un moment donné, il a fallu choisir et j'ai choisi la ville de Forbach."

"Il faut savoir ne pas être dogmatique"

D'après le maire sortant, choisir Alexandre Cassaro, ce n'est pas trahir la gauche, c'est assurer la poursuite de ses projets. "S'il y a un candidat qui prend en compte l'action que nous avons menée, il faut savoir ne pas être dogmatique," conclut le maire sortant.

Ovationné avant même l'annonce des résultats, porté en triomphe sous les yeux de ses adversaires politiques, le conseiller régional Alexandre Cassaro tient à saluer son prédécesseur.

"Je remercie Laurent Kalinowski pour son soutien, déclare le trentenaire. On a appris à travailler ensemble puisque la région soutient tous les projets structurants de la ville de Forbach. Malgré nos différences, nous avons travaillé ensemble au-delà des clivages partisans. Oui, je poursuivrai ses projets sur la rénovation énergétique, le centre-ville, l'ANRU etc. Je lancerai également d'autres projets, pour l'hôpital, l'emploi ou encore la réussite éducative".

"Le dauphin de Kalinowski et de Macron"

"Ce qui est terrible pour Forbach, c'est l'application du programme de M. Kalinowski qui va coûter 20 millions d'euros à la ville, réagit le candidat divers droite Eric Diligent arrivé deuxième. M Cassaro nous dit qu'il ne va pas endetté la ville d'un euro, je me demande bien comment il va faire. Comme il est le dauphine de M. Kalinowski et de M. Macron, je ne demande qu'à voir."

Eric Diligent, divers droites, estime que le nouveau maire ne fera que poursuivre le programme du sortant, "et c'est terrible pour Forbach", dit-il.
Eric Diligent, divers droites, estime que le nouveau maire ne fera que poursuivre le programme du sortant, "et c'est terrible pour Forbach", dit-il. © Radio France - Lucas Valdenaire

Notez ce taux d'abstention record à Forbach pour ce second tour : 66%, c'est deux fois plus qu'en 2014.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu