Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales 2020 à Lorient : les candidats vont-ils garder le stationnement gratuit ?

-
Par , France Bleu Breizh Izel

La place de la voiture et la question du stationnement agitent le débat dans plusieurs villes de la région. À Lorient, 6.000 places gratuites sont proposées, soit le double de stationnement par rapport à la moyenne des villes de même taille. Le manque à gagner est évalué à 2 millions d'euros par an.

A Lorient, 1000 places sont en disque bleu.
A Lorient, 1000 places sont en disque bleu. © Radio France - Valérie Le Nigen

Ce sont les municipalités qui décident du mode de stationnement dans les centres-villes. La question de la place de la voiture est très différente d'une agglomération à l'autre, pour des questions liées au soutien des commerces du centre ville, aux embouteillages, à la pollution, ou à la lutte contre le réchauffement climatique. Un récent sondage pour France Bleu montre que les Français veulent plus de place pour les voitures. 

Lorient propose deux fois plus de places de stationnement

Depuis plusieurs années, Lorient a fait le choix de faciliter le stationnement en centre ville. 7.000 place sont proposées, soit le double de places de stationnement par rapport à la moyenne des villes de même taille. 7.000 places dont 6.000 gratuites... Et pour éviter les voitures ventouses qui squattent les places dans le centre ville, 1.000 places sont en disques bleus, donc avec un temps limité. Mais cette politique atypique a un coût. Selon l'observatoire du stationnement, le manque à gagner pour la ville de Lorient de cette politique de la gratuité se chiffre aux alentours de 2 millions d'euros par an. 

Que disent les principaux candidats ? 

Bruno Blanchard, tête de la liste "Lorient bien vivre sa Ville" est adjoint sortant à l'urbanisme et à la voirie.  Il défend donc le bilan du maire sortant Norbert Métairie. Il souhaite continuer l’extension des zones bleues, notamment dans le quartier de la gare. 

Damien Girard, tête de la liste "Lorient en commun" soutenue par Europe Écologie Les Verts, le PS, l'UDB et le PCF envisage d'augmenter encore les zones bleues. Il réfléchit aux parkings souterrains qui sont sous-occupés et envisage une gratuité partielle.

Fabrice Loher, chef de l'opposition depuis trois mandats est à la tête de la liste "Unissons Lorient" soutenue par Les Républicains, le Modem et l'UDI, il veut créer un nouveau parking. Il n'était pas disponible pour une vidéo au moment du reportage mais il précise son projet dans cette interview téléphonique. 

Fabrice Loher

Laurent Tonnerre, actuel adjoint à la transition énergétique est le candidat de la liste "Demain Lorient", soutenue par La République En Marche. Il veut proposer des places aux commerçants.

Les autres candidats à Lorient sont : Christian Mouton investi par le Rassemblement National, à la tête de la liste "Aimer Lorient", Hassan Dibesse, tête de liste "Redonnons un avenir à Lorient", Jean Philippe Olivieri pour la liste "Énergies citoyennes", David Drégoire, de "Lorient nouvelle ère" et Pierrick Paul tête de la liste "Lorient se lève". 

Que se passe-t-il dans d'autres villes ?

À Morlaix, la ville expérimente pour trois mois 450 places en disque bleu. À Brest, 16.000 places de stationnement sont disponibles au centre-ville dont 4.000 payantes, 250 horodateurs, mais avec des parkings-relais à l'extérieur de la ville. Dont deux parkings Fort Montbarey et Place de Strasbourg qui sont gratuits pour tous ceux qui ont un titre de transport. Mais toutes ces questions autour de la place de la voiture dans les centre-villes, le stationnement de ceux qui y travaillent, la lutte contre les voitures ventouses, restent un vrai débat à chaque campagne.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu