Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales 2020 à Marseille : le recours de Stéphane Ravier (RN) rejeté dans les 13e et 14e

-
Par , France Bleu Provence

David Galtier (LR) reste bien maire des 13e et 14e arrondissements de Marseille. Le tribunal administratif de Marseille a confirmé ce lundi les résultats des élections municipales et donc a rejeté le recours du candidat du Rassemblement National Stéphane Ravier.

Stéphane Ravier après sa défaite aux Municipales.
Stéphane Ravier après sa défaite aux Municipales. © Radio France - Bruno Blanzat

Le tribunal administratif de Marseille a confirmé ce lundi les résultats des élections municipales 2020 dans le septième secteur de Marseille remportées par l'ex-général David Galtier (LR). Le recours déposé par le sénateur du Rassemblement National Stéphane Ravier et ancien maire du secteur est ainsi rejeté. Lors du deuxième tour, le 28 juin dernier, Stéphane Ravier a été battu de 387 voix, avec 49,03% des suffrages contre 50,97% pour la liste LR. 

Stéphane Ravier avait notamment mis en avant dans son recours des signatures différentes sur les cahiers d'émargement, entre le premier et le second tour, pour 443 électeurs.  Le tribunal a jugé que 204 suffrages devaient bien être retirés du nombre de voix recueillies par David Galtier et un suffrage ajouté mais le tribunal estime que ces irrégularités n'ont aucune incidence sur l'issue du scrutin puisqu'il y a toujours un écart de 182 voix à l'issue du second tour. Cette décision n'a pas plu à Stéphane Ravier qui a décidé de réagir par voix de communiqué. 

Ainsi, en France, on peut considérer qu'une élection peut être entachée de 50% d'irrégularités sans pour autant l'annuler. Ce jugement est inquiétant en ce qu'il représente un véritable permis de frauder pour les prochaines échéances électorales (Communiqué de presse / Stéphane Ravier)

Le sénateur précise se réserver le droit de porter un recours en cassation auprès du Conseil d'État. Stéphane Ravier avait remporté en 2014 ce secteur du nord de la ville, avant de céder son siège de maire pour respecter le non-cumul des mandats.

Autre décision attendue

Après le rejet d'un autre recours, dans le troisième secteur remporté par la liste du Printemps Marseillais conduite par Michèle Rubirola, la justice administrative doit encore se prononcer dans un dernier dossier, celui du sixième secteur de la ville, remporté par Julien Ravier (LR), et où des soupçons entourent notamment des procurations recueillies dans un Ehpad.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess