Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Coronavirus : le confinement sera prolongé au-delà du 15 avril, Emmanuel Macron s’exprimera lundi soir

VIDÉO - Municipales à Montdidier : l'ex-maire Catherine Quignon repart en campagne, sans les éoliennes

-
Par , France Bleu Picardie
Montdidier, France

Chaque jour jusqu'aux élections municipales, France Bleu Picardie vous fait découvrir les candidats des principales communes du département. Cette semaine, zoom sur Montdidier, où cinq listes se présentent dont celle de Catherine Quignon, qui a déjà été maire de 2001 à 2014.

Catherine Quignon, le 24 février à Amiens.
Catherine Quignon, le 24 février à Amiens. © Radio France - Marc Bertrand

A 55 ans, Catherine Quignon se relance dans la bataille des municipales. Maire PS de Montdidier de 2001 à 2014, cette ancienne infirmière devenue cadre de santé dans un hôpital de l'Oise a perdu les élections en 2014 face à Isabelle Carpentier, qui ne se représente pas pour les municipales du 15 et 22 mars 2020. Aujourd'hui, elle repart au combat avec sa liste "Un nouveau souffle pour Montdidier", sans l'étiquette socialiste - elle a rendu sa carte. Catherine Quignon était l'invitée de France Bleu Picardie ce lundi matin

Mais pas question de refaire les erreurs de 2014 : "J'avais peut-être eu trop d'ambition pour la commune, j'avais à l'époque le projet d'être un laboratoire de la transition écologique pour la France et pas que pour Montdidier", explique Catherine Quignon. "Je pense ne pas avoir su l'exprimer et ne pas avoir su convaincre. Avec le recul, je ne regrette pas, mais j'espère que demain, même si nous avons des projets un peu moins ambitieux, nous pourrons apporter ce que les gens attendent. C'est ça le rôle d'un élu."

"Des éoliennes, il y en a beaucoup aujourd'hui"

Ex-maire socialiste, elle avait fait de Montdidier un modèle au niveau national sur la transition énergétique. Après avoir construit quatre éoliennes publiques - les premières en France -, mis en place une régie publique d'électricité et un réseau de chaleur, elle avait fait campagne en 2014 sur un projet de méga-éolienne, avant que sa défaite ne lui coupe les ailes. Veut-elle encore la construire aujourd'hui ? "Non, ce n'est plus dans notre programme. Il y a beaucoup d'éolienne aujourd'hui en Picardie. A l'époque, on voulait mettre une méga-éolienne pour supprimer les quatre autres. Une entreprise située à 30 km se lançait dans la fabrication, ça aurait complètement changé le paysage. Aujourd'hui, des mâts il y en a partout. On aurait dû partir sur du méga-éolien pour en avoir moins."

La candidate parle du combat contre la précarité comme une des priorités de son programme : "On va municipaliser le gaz pour baisser le prix" en plus de l'électricité, "et en garantissant l'accès de tous les enfants au centre de loisir. Aujourd'hui une maman qui travaille à temps partiel ne peut pas mettre son enfant au centre de loisir tous les jours de la semaine"

"Implanter une résidence-service pour séniors"

Mais c'est sur les séniors que la campagne va être la plus relevée. La maire sortante, Isabelle Carpentier, estime que c'est le regret de son mandat, n'ayant pas pu mener à bien un grand projet pour les séniors. Son poulain, Tony Lheureux, veut en fait une des priorités de sa campagne. Et Catherine Quignon ? La candidate souhaite "implanter une résidence sénior d'une quarantaine de logements avec des service : une navette pour aller faire des achats, le portage de repas, qui sont des services municipaux, cela contribuera à accueillir des gens dont la mobilité peut commencer à baisser". 

Enfin, la campagne se jouera aussi sur le thème du commerce et du centre-ville : "Le portage de repas [mis en place pendant le mandat de Catherine Quignon] a été supprimé, le centre-ville est en train de s'éteindre, il est temps de s'attaquer à ça", dit-elle. La candidate veut "mettre en place des boutiques éphémères" où chaque porteur de projet passe un an dans la boutique au frais de la mairie, "si ça marche il devient le locataire en titre et signe un bail avec le propriétaire, sinon on reste nous mairie locataires et on essaie un autre porteur de projet". Pour les nouveaux sens de circulation en centre-ville, instaurés dernièrement par la majorité sortante, Catherine Quignon estime qu'il a été mis en place "sans concertation", une concertation qu'elle entend lancer dès son élection début avril.  

Les municipales à Montdidier. - Radio France
Les municipales à Montdidier. © Radio France - Jade Peychieras
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu