Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Municipales 2020 à Orléans : la gauche se dit "surprise" après l'annonce de candidature de Jean-Philippe Grand (EELV)

-
Par , France Bleu Orléans

L'écologiste Jean-Philippe Grand sera bel et bien tête de liste à Orléans pour les municipales de 2020 : il l'a dit hier matin sur France Bleu Orléans. Une annonce qui surprend à gauche : pour le PS et le PC, la priorité est d'écrire le programme, et non pas de désigner la tête de liste.

La situation n'a jamais été aussi floue entre le PS, le PC et les écologistes à Orléans pour les municipales 2020
La situation n'a jamais été aussi floue entre le PS, le PC et les écologistes à Orléans pour les municipales 2020 © Radio France - François Guéroult

Orléans, France

C'est ce qui s'appelle jeter un froid. Invité lundi matin de France Bleu Orléans, Jean-Philippe Grand a indiqué qu'il mènerait une liste à Orléans lors des municipales de 2020. "On a une équipe qui a considéré aujourd'hui que la cohérence des idées que je défends depuis une vingtaine d'années et l'expérience que je peux avoir font que je porterai le projet de Développement durable Orléans", a expliqué l'élu Europe Ecologie les Verts, actuellement conseiller municipal (d'opposition) et régional (de majorité). Il sera bel et bien tête de liste, quoi qu'il arrive, dit-il en substance, même s'il prétend "n'avoir aucun doute sur le rassemblement à gauche" puisque "les élus de l'opposition orléanaise considèrent" qu'il est "celui qui doit incarner ce projet".

"Qu'est-ce qu'on propose pour Orléans ?" s'interroge Michel Ricoud

Sauf que la gauche orléanaise se dit aujourd'hui "surprise" par ces déclarations. "Jean-Philippe Grand dit qu'il sera tête de liste, mais de quelle liste parle-t-on ?" réagit ainsi l'élu communiste Michel Ricoud : "Il faut que ce soit une liste de rassemblement de la gauche, je ne pense pas que le problème soit de savoir qui sera tête de liste, je crois que c'est le projet qu'il faut d'abord construire." Et Michel Ricoud de préciser : "J'ai bien écouté Jean-Philippe Grand, il dit "priorité à l'écologie et au social", c'est normal. Mais moi je rajouterai aussi : santé, commerce, proximité, citoyenneté. Qu'est-ce qu'on propose, qu'est-ce qu'on construit là-dessus ?" Façon de reconnaître que, pour l'instant, le compte n'y est pas...

En fait des discussions sur le programme ont bien commencé, mais il ne s'est rien passé depuis le mois de juin, regrette le socialiste Baptiste Chapuis. Dans ce contexte, annoncer sa candidature comme l'a fait Jean-Philippe Grand "n'est pas la bonne méthode" : "C'est vrai qu'aujourd'hui on est un peu surpris, confie Baptiste Chapuis. On a appris sur France Bleu Orléans qu'il était tête de liste, alors que cela fait plusieurs mois qu'on discute sur le fond et que ça fait deux mois aujourd'hui qu'on n'a plus de retour de sa part... Si on veut incarner le "faire autrement", comme il l'a dit à la radio, il faut justement ne pas mettre les questions de personnes avant de poser la question du projet. Qu'est-ce qu'on veut faire d'Orléans, de la gratuité, de la mobilité, de l'emploi... ? Il faut d'abord se mettre d'accord sur ces questions-là, et après se posera la question du numéro un sur la liste."

Les chances d'un accord ? "C'est du 50-50" évalue Baptiste Chapuis

Baptiste Chapuis évalue à 50-50 la chance de parvenir à un accord entre la gauche et Jean-Philippe Grand : "On peut encore convaincre Jean-Philippe Grand qu'on va mettre les questions de personnes de côté pendant encore quelques semaines - peut-être qu'au final ce sera lui le candidat, peut-être que ce sera moi ou un autre, peu importe ! L'idée, c'est de porter un projet, et de rassembler la gauche : alors que la droite est désormais divisée à Orléans, on a une responsabilité à gauche de se rassembler. Sinon, ça ne marchera pas."

La gauche espère aussi que François Bonneau, le président PS de la Région Centre-Val-de-Loire, jouera le rôle de facilitateur pour faire revenir Jean-Philippe Grand à la table des discussions... En tout cas, Baptiste Chapuis a déposé officiellement sa candidature en interne au sein du PS, pour être "le premier des socialistes" pour ces municipales à Orléans. Les 180 militants que compte le PS à Orléans voteront le 10 octobre prochain.

Choix de la station

France Bleu