Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales 2020 à Paris : "Les militants LR ne se sont pas déplacés à cause des risques sanitaires"

-
Par , France Bleu Paris

Rachida Dati, la candidate Les Républicains à la mairie de Paris, arrive en deuxième position au premier tour des élections municipales, loin derrière Anne Hidalgo, la maire sortante. Selon un de ses soutiens, le coronavirus a fait fuir certains électeurs de droite.

Portrait de Rachida Dati.
Portrait de Rachida Dati. © Radio France - Nathanael Charbonnier

Le coronavirus a-t-il été davantage préjudiciable pour Rachida Dati ? Oui, répond un de ses soutiens. La candidate Les Républicains à la maire de Paris arrive en deuxième position du premier tour des élections municipales (avec 22% des voix selon les estimations), derrière la maire sortante de la capitale, Anne Hidalgo (autour de 30% des suffrages). 

"Le coronavirus a beaucoup joué sur l'élection"

Selon Cédric Rivet-Sow, candidat LR dans le XIIIe arrondissement de Paris, l'électorat des Républicains "qui est peut-être un peu plus âgé que celui d'Anne Hildalgo ne s'est pas déplacé à cause des risques sanitaires". "Les gens sont stressés et c'est totalement normal", souligne Cédric Rivet-Sow.

C'est compliqué de dire aux gens de se mobiliser pour des élections, et de leur dire dans le même temps de rester chez eux et de limiter leurs déplacements. - Cédric Rivet-Sow, candidat LR à Paris

"Les résultats donnent une tendance mais ils sont très biaisés avec une participation catastrophique", répète le candidat des Républicains. L'abstention est en effet très importante, notamment à Paris : 56,9% dans la capitale, contre 43,7% en 2014. Mais il souligne que Rachida Dati arrive en deuxième position : "La droite n'est donc pas morte à Paris".

"Compliqué de penser à un second tour"

Pour le candidat Les Républicains, il est "compliqué de penser à un second tour alors que tous les spécialistes disent qu'il y a un énorme risque de propagation du virus". 

Si le gouvernement demande par exemple le confinement des gens, comment on peut dire : "le confinement tient pour la semaine mais dimanche, allez voter". C'est complètement irréaliste. - Cédric Rivet-Sow

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu