Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales à Paris : Rachida Dati mise tout sur la propreté et la sécurité

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

La candidate Les Républicains à la marie de Paris, Rachida Dati, a présenté son programme ce lundi depuis son QG de campagne dans le 1er arrondissement. Au cœur de ses propositions, la sécurité et la propreté. Elle a également confirmé les soutiens de Nicolas Sarkozy et François Baroin.

Rachida Dati a présenté officiellement son programme à la presse depuis son QG de campagne dans le 1er arrondissement de Paris.
Rachida Dati a présenté officiellement son programme à la presse depuis son QG de campagne dans le 1er arrondissement de Paris. © Radio France - Alexandre Frémont

La candidate Les Républicains à la mairie de Paris, Rachida Dati, a présenté officiellement son programme depuis son QG de campagne ce lundi dans le 1er arrondissement. Elle mise sur la propreté et la sécurité des Parisiens. "Je serai le maire de leur quotidien", lance-t-elle, affirmant que le maire "doit assurer le bon ordre, la sûreté, la sécurité et la salubrité publique".

Elle ne souhaite pas dresser une liste de mesure mais parler de l'ensemble de son projet et de "sa méthode". La candidate Les Républicains souhaite s'appuyer sur son "bilan" en tant que maire du 7e arrondissement, d'ancienne garde des Sceaux et de parlementaire européenne.  

Un calendrier prévisionnel de travaux détaillé

"Les chantiers et travaux sans fin ont rendu la vie impossible aux Parisiens ces dernières années", selon elle. La solution qu'elle propose ? "Demander à la voirie un calendrier prévisionnel détaillé, par quartier pour articuler tous les chantiers entre eux et qu'ils n'interviennent pas en même temps. J'informe les riverains, je fais respecter le planning de chantier", insistant sur le fait de faire payer le retard. 

Rachida Dati propose également de créer un adjoint aux victimes auprès de la mairie centrale si elle est élue. "Il sera chargé d'accompagner les victimes, tant sur le volet procédural que sur le volet psychologique", propose-t-elle. 

"Ma méthode est de concerter et de réconcilier", envoyant au passage un petit tacle à l'actuelle maire de Paris Anne Hidalgo, "elle a monté les Parisiens les uns contre les autres". Elle souhaite donc donner "plus de pouvoir aux maires d'arrondissement".

Une police municipale armée et vidéo surveillance 

Au niveau de la sécurité, ce n'est pas une surprise, Rachida Dati souhaite "une police municipale armée, des antennes de police municipale au niveau de l'arrondissement, complété d'un dispositif de vidéo protection pour surveiller et traquer les délinquants"

Elle compte présenter de manière trimestrielle "l'évolution du taux de criminalité et le taux d'élucidation des crimes et délits par habitant".  

"Je lancerai un audit des comptes dès mon arrivée à la ville de Paris" pour ensuite "mettre en place un tableau de bord de suivi budgétaire permettant aux élus et aux Parisiens de suivre notre utilisation des fonds publics", détaille Rachida Dati. 

Rachida Dati se porte comme maire "du détail" plutôt des grands projets. Elle insiste sur la propreté, "des poubelles qui ne déborderont pas l'été" ou encore sur l'accessibilité, "une rampe d'accès pour entrer dans la bibliothèque municipale pour les personnes en fauteuil roulant et le trottoir sanctuarisé pour les poussettes". 

Elle est enfin revenue sur le parc immobilier des logements sociaux, qu'elle juge "délabré", dont le parc d'Aubervilliers. "La gauche a commencé à casser la politique familiale universaliste au niveau national, Madame Hidalgo a achevé de le faire au niveau parisien", selon elle.

Soutiens de Nicolas Sarkozy et François Baroin

Elle termine en promettant qu'elle tiendra "tous [ses] engagements, avec la pugnacité et la détermination que vous connaissez".   

Outre le soutien de Jean-Marie Le Pen qu'elle n'a pas souhaité commenter, "il n'habite pas Paris", la candidate LR a confirmé le soutien de Nicolas Sarkozy et de François Baroin, qui seront présents en meeting ces prochains jours selon elle.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu