Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales à Rennes : un chat sur la liste France Insoumise pour plaider la cause animale

Inédit à Rennes (Ille-et-Vilaine) : un chat sera en 60e position sur la liste de la France Insoumise "Rennes en commun" pour les élections municipales (15-22 mars). Un bon coup de communication qui permet aussi de mettre en avant l'enjeu de la protection animale, justifie l'équipe de campagne.

"Rec", le chat en 60e position sur la liste "Rennes en commun" de la France Insoumise pour les élections municipales de Rennes (Ille-et-Vilaine), devrait être gris. Un buzz pour faire avancer la cause animale, justifie l'équipe de campagne.
"Rec", le chat en 60e position sur la liste "Rennes en commun" de la France Insoumise pour les élections municipales de Rennes (Ille-et-Vilaine), devrait être gris. Un buzz pour faire avancer la cause animale, justifie l'équipe de campagne. © Maxppp - Richard B. Levine

Il était l'invité mystère de la liste d'Enora Le Pape (France Insoumise) aux élections municipales de Rennes (Ille-et-Vilaine). Mais l'équipe de campagne de "Rennes en commun" vient de lever le voile ce samedi 22 février : le 60e de la liste, qui comporte 61 noms, sera... un chat ! Son nom : "Rec", acronyme de "Rennes en commun". 

Un chat pour porter la cause animale

Si c'est bien une personne physique, un homme, qui sera inscrite à sa place en préfecture et lui prêtera son nom histoire d'éviter une invalidation - il faut figurer sur les listes électorales pour candidater à des élections municipales -, c'est bien un félin qui sera présent sur les tracts et autres supports de communication de "Rennes en commun". 

Mais pourquoi un matou ? Réponse de Félix... non pas le chat, mais Félix Boullanger, co-directeur de campagne : "Les derniers noms d'une liste sont toujours symboliques, mais là, on a fait le choix d'avoir un chat pour mettre l'accent sur un sujet qui n'est pas du tout présent lors de ces élections, c'est la question de la protection et de la condition animale. On a constaté qu'il y avait quasiment autant d'animaux de compagnie que de Rennaises et de Rennais. Donc avoir au moins un représentant de ces animaux de compagnie sur notre liste ne nous paraissait pas déconnant !"

C'est un vrai enjeu (Félix Boullanger, co-directeur de campagne de "Rennes en commun")

Un coup de com' bien voyant plutôt pour cette candidature "aussi inédite que sérieuse" ? Oui, "on ne s'en cache pas" dixit Félix Boullanger. "Mais c'est aussi politique. On veut mettre en avant ce thème-là. Car mine de rien, il y a un certain nombre de leviers que la municipalité peut actionner pour faire avancer la cause animale. Entre les différentes aides aux associations, les campagnes de stérilisation pour les animaux errants ou sauvages, le problème de la volière du parc du Thabor avec sa concentration d'oiseaux, les repas végétariens dans les cantines... D'ailleurs, pas mal d'associations qui défendent la cause animale envoient à tous les candidats aux municipales des questionnaires là-dessus, C'est un vrai enjeu."

Alors qu'une conférence de presse organisée par "Rennes en commun" pour présenter le 60e de la liste aux neuf vies doit avoir lieu mardi 25 février, la question que tout le monde, ou presque, se pose... À quoi ressemblera "Rec" le chat ? "On ne voulait pas d'un chat noir, ça aurait donné l'occasion de se faire railler facilement, avec la symbolique, sourit Félix Boullanger. Il sera donc gris !" On espère qu'il saura au moins bien retomber sur ses pattes.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu