Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales à Sète : l'indéboulonnable François Commeinhes élu pour un quatrième mandat

-
Par , , France Bleu Hérault

François Commeinhes, maire de Sète (Hérault) depuis 2001, rempile pour un quatrième mandat à la tête de la commune. Il l'emporte avec 47% des voix exprimées.

Malgré la présence de quatre liste concurrentes qui se sont alliées, le maire sortant de Sète, François Commeinhes est réelu à la tête de la commune
Malgré la présence de quatre liste concurrentes qui se sont alliées, le maire sortant de Sète, François Commeinhes est réelu à la tête de la commune © Maxppp - MICHAEL ESDOURRUBAILH

C'est le mandat qu'il a acquis avec le plus de difficultés. François Commeinhes, 70 ans, a été réélu maire de Sète dimanche 28 juin, 19 ans après sa première élection à ce poste. "Tout le monde me disait que c'était le mandat de trop. C'est ma plus belle victoire, a-t-il réagit.

Cette élection est survenue dans un contexte particulièrement douloureux pour tout le monde, au plan physique, sanitaire et autre. Je crois que c'est la plus belle victoire. Le Sénat, c'était bien. La première victoire était émouvante, la deuxième victoire aussi, mais la quatrième, c'est une reconnaissance du travail effectué pour les Sétois et par les Sétois"

Quatre listes en plus de la sienne s'étaient qualifiées pour le second tour. Le candidat Commeinhes a semblé en difficultés, on le disait menacé. Il emporte finalement une victoire claire et nette face à ses deux adversaires avec 47% des voix dans ce second tour. La liste d'union de la gauche emmenée par Véronique Calueba fait 41% et Sebastien Pacull, soutenu par le Rassemblement national, doit se contenter de 12%.

Sébastien Denaja, allié à la liste d'union de la gauche de Véronique Calueba, était partagé entre déception et amertume. "On pouvait légitimement y croire, sur le terrain, où nous étions, on sentait une forme d'aspiration au changement. On est quand même tristes pour la ville parce qu'on est vraiment inquiets des projets qui pourraient être déployés.

Maintenant c'est dans l'opposition qu'on va continuer à s'y affronter. Il y a une sorte de frétillement à gauche, mais il faut un peu d'efficacité. Et pour ça il faut de l'unité, du rassemblement"

À l'annonce des résultats dimanche soir, François Commeinhes a laissé éclater sa joie

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess