Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales à Sorbiers : les candidats veulent plus d'écologie et de démocratie participative

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire
Sorbiers, France

Trois candidats briguent la mairie de Sorbiers (Loire), une commune dirigée par des maires de gauche depuis plus de 20 ans.

Une écharpe de maire (photo d'illustration).
Une écharpe de maire (photo d'illustration). © Maxppp - Thomas Jouhannaud

Deux femmes et un homme mènent des listes concurrentes pour les élections municipales à Sorbiers (Loire). La commune de Saint-Étienne Métropole d'un peu plus de 8000 habitants est traditionnellement dirigée par des municipalités de gauche. Et la maire sortante, Marie-Christine Thivant, ne cache pas la tendance politique de la liste qu'elle mène pour briguer un nouveau mandat : "c'est une liste divers gauche, mais c'est pas sectaire, on a aussi des citoyens "plus larges", mais qui portent des valeurs communes au niveau social, au niveau humaniste et environnemental", explique celle qui a repris la mairie en novembre 2018 après la démission de Raymond Joassard.

L'environnement est d'ailleurs un enjeu fort de la campagne municipale à Sorbiers. "C'est devenu un axe essentiel, obligatoire même, mais on n'est pas encore forcément à réfléchir chacune de nos actions dans cette démarche éco-responsable, et c'est ce à quoi on va s'attacher", développe la maire sortante. "L'urgence climatique est une évidence", pour Christophe Bergerac, qui était déjà en 2014 sur la liste de Clément Lacassagne. Avec la liste qu'il mène aujourd'hui, Sorbiers2020, il propose, sur le plan environnemental, que la ville produise de l'électricité verte. Mais ce quinquagénaire qui travaille dans la grande distribution a d'autre idées qui ont le mérite, selon lui, d'être rapidement applicables, comme "un marché du bio et des circuits courts, on pense que ça peut être attractif". 

Le projet de médiathèque divise

La troisième candidate, Adeline Delmas, parle de l'environnement comme "un fil rouge" dans le projet qu'elle porte. Cette trentenaire novice en politique emmène la liste "Ensemble réussir Sorbiers" avec plusieurs conseillers municipaux d'opposition : "nous voulons commencer par mettre en place un plan d'économies d'énergie à six ans, étudier la végétalisation de nos façades et des cours d'école, mais également mettre en place une navette propre pour faciliter la mobilité des Sorbérans, tout en maîtrisant notre fiscalité et notre budget". Sur ce point, Adeline Delmas dénonce "des décisions d'investissement prises par le passé qui sont lourdes de conséquences aujourd'hui". Elle cite l'exemple du projet de médiathèque en centre-bourg. 

Ce projet à un peu plus d'un million d'euros n'est pas adapté selon elle aux attentes des Sorbérans, et elle ne juge pas opportune sa localisation dans le centre de la commune. Christophe Bergerac aussi a des doutes sur la localisation de la future médiathèque. Marie-Christine Thivant estime, elle, que cette localisation va permettre de redynamiser le centre de Sorbiers. Les deux opposants à la maire sortante proposent de consulter les habitants de Sorbiers sur le projet. La démocratie participative est d'ailleurs un thème fort de leurs projets. Pour Adeline Delmas comme pour Christophe Bergerac, cela doit passer notamment par la mise en place de comités de quartiers et la délocalisation de conseils municipaux. La maire sortante, Marie-Christine Thivant, explique qu'elle souhaite continuer à impliquer les habitants en leur qualité d'expert dans un domaine. Elle cite les exemples des écoles avec la commission parentalité, ou encore le plan vélo.

Renouer avec Saint-Étienne Métropole

Malgré leurs sensibilités différentes, les trois candidats à la mairie de Sorbiers semblent d'accord sur un point : la nécessité de renforcer les liens avec Saint-Étienne Métropole. Marie-Christine Thivant assure qu'il est "obligatoire d'être présent" dans ce type d'instances. La maire sortante, qui était en disponibilité de son poste d'ingénieure pour se consacrer pleinement à sa fonction de maire, promet de rester "100% disponible" pour ses fonctions politiques si elle est réélue. 

"Nous voulons rompre avec l'isolement actuel, nous voulons rompre avec une posture d'opposition politique, et nous voulons être dans une construction pour le bien des habitants et de notre territoire", lance de son côté Adeline Delmas. "Le fait de faire partie de Saint-Étienne Métropole c'est une richesse qu'il faut qu'on exploite", commente Christophe Bergerac, en insistant que le fait que "sur les 53 communes de la métropole, Sorbiers est dans les dix premières en nombre d'habitants"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu