Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Municipales 2020 à Toulouse : Jean-Luc Moudenc présente sa liste "d'expérience et de renouvellement"

-
Par , France Bleu Occitanie

Le maire sortant LR de Toulouse, Jean-Luc Moudenc, est en ordre de marche pour la campagne des municipales. Ce lundi, il a présenté ses 70 colistiers. "Expérience, renouvellement, rassemblement" a-t-il martelé, en éludant la défection du Modem.

Le maire sortant Jean-Luc Moudenc entouré des 70 colistiers d'Aimer Toulouse. Manque une femme de la société civile qui sera présentée plus tard
Le maire sortant Jean-Luc Moudenc entouré des 70 colistiers d'Aimer Toulouse. Manque une femme de la société civile qui sera présentée plus tard © Radio France - Stéphanie Mora

Toulouse, France

Ce lundi, le maire sortant de Toulouse a présenté sa liste complète pour le scrutin de mars prochain.  Son nom : "Aimer Toulouse"

"Aimer Toulouse" en chiffres

Comme en 2014, Jean-Luc Moudenc a bâti une liste composée à 50% de personnalités du monde politique et à 50% de la société civile. Souvent attaqué sur son âge et sa longévité en politique par la gauche ces dernières semaines, Jean-Luc Moudenc a beaucoup insisté sur le renouvellement de ses colisitiers : "54% n'étaient pas là en 2014". La moyenne d'âge est de 48,3 ans soit deux ans plus jeune que la liste de 2014. 

Seuls 70 colisitiers ont été présentés ce 9 décembre. Une dernière personnalité de la société civile, une femme, "qui n'a pas souhaité être présentée pour le moment" glisse le candidat sera connue d'ici "quelques jours".

La liste est composée avec la participation de cinq partis de droite et du centre (Les Républicains, La République en Marche, Mouvement radical social libéral, UDI, Agir). 

Jean-Luc Moudenc présente sa liste Aimer Toulouse "une liste d'expérience et de renouvellement" - Radio France
Jean-Luc Moudenc présente sa liste Aimer Toulouse "une liste d'expérience et de renouvellement" © Radio France - Stéphanie Mora

Avec LREM, sans le Modem

Comme en 2014, Jean-Luc Moudenc annonce que cette liste est "complète et intangible". Autrement dit : il n'y aura pas de modification ou d'alliance entre les deux tours de l'élection. "Nous laissons ces pratiques d'un autre âge à des adversaires qui font semblant de s'affronter". 

"Je laisse chacun libre de ses choix. Ceux qui ne sont pas là ont choisi de ne pas venir." Jean-Luc Moudenc à propos de la position du Modem 

Après des mois de tergiversations pour savoir si le maire sortant, membre de LR et Macron-compatible, allait endosser l'étiquette LREM comme le souhaitait le gouvernement, Jean-Luc Moudenc a imposé sa méthode. Il a appelé les partis à le rejoindre, leur a donné un quota de places et un délai de réponse. Au 30 novembre chaque parti a donné ses candidats : Les Républicains ont fourni 19 colisitiers dont 15 en position éligible, LREM huit noms dont cinq éligibles, Le Mouvement radical quatre colistiers dont trois éligibles, l'UDI deux noms (un éligible), Agir une personne éligible.  On note l'absence du Modem qui faisait partie de l'équipe en 2014 et compte la présidente du mouvement en Haute-Garonne Marthe Marti et le député de la 2e circonscription de Haute-Garonne Jean-Luc Lagleize dans l'actuelle majorité. Questionné sur le sujet Jean-Luc Moudenc se borne à répondre : "Je laisse chacun libre de ses choix. Ceux qui ne sont pas là ont choisi de ne pas venir. Je respecte leur démarche". 

Nicole Yardeni, ancienne présidente du CRIJF en Haute-Garonne. Elle avait porté la voix de la communauté juive lors des attentats de Mérah en 2012. - Radio France
Nicole Yardeni, ancienne présidente du CRIJF en Haute-Garonne. Elle avait porté la voix de la communauté juive lors des attentats de Mérah en 2012. © Radio France - Stephanie Mora

Les présents, les absents, les nouveaux

  • Parmi les 53 premiers noms de la liste, 26 sont adjoints ou conseillers de l'actuelle majorité. La garde rapprochée du maire sortant comme Jean-Michel Lattes (transports), Jean-Jacques Bolzan (commerces), Sacha Briand (finances), Laurence Arribagé (sports), Olivier Arsac (sécurité), Marion Lalanne de Laubadère (éducation), François Chollet (relation avec les universités, la recherche), Brigitte Micouleau (sénatrice). "Récompensés pour leur implication et leur fidélité" résument plusieurs d'entre eux. 
  • Parmi ceux qui ne repartent pas : Romuald Pagnucco (infrastructures sportives), Franck Biasotto (logement), Elisabeth Toutut-Picard (députée LREM), Sylvie Rouillon-Valdiguié (tourisme), Marie-Pierre Chomette (espaces verts), Marie-Hélène Mayeux-Bouchard (fleuve et canaux), Jean-Luc Lagleize (opération de développement urbanistique)... 
  • Parmi les personnalités de la société civile, on retiendra la présence de l'ancienne présidente d'Aérospace valley le cluster aéronautique qui couvre Toulouse et Bordeaux, Agnès Plagneux-Bertrand, l'ancien spationaute Philippe Perrin, le directeur de France Horizon Occitanie (association qui s'occupe des migrants), Gaetan Cognard ou encore Nicole Yardéni.  Nicole Yardéni était la présidente du CRIJF en 2012 au moment des attentats de Mohamed Mérah qui ont meurtri Toulouse et la communauté juive. Côté politique, la présence à la 7e place, de Jean-François Portarrieu député LREM et ancien directeur de cabinet de l'ancien maire Pierre Cohen. (la liste complète à venir).

Jean-Luc Moudenc présentera son programme en janvier. Le candidat et maire sortant entend déjà défendre un bilan de réalisations "dont on parlait depuis longtemps mais qui ne venaient jamais" a-t-il glissé ce lundi, comme le réaménagement des allées Jean-Jaurès, le plan piscine, le téléphérique ou le doublement de la ligne A. Autant de dossiers sur lesquels ses concurrents l'attaquent déjà. 

DEBAT SUR FRANCE BLEU OCCITANIE vendredi 18h/19h30 : À l'occasion de l'inauguration des ramblas Jean-Jaurès, Jean-Luc Moudenc, Nadia Pellefigue pour UNE le PS-PRG-PC, Antoine Maurice pour l'Archipel citoyen et Quentin Lamotte candidat RN confronteront leur vision du développement de Toulouse dans les prochaines années.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu