Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales 2020 à Toulouse : Nadia Pellefigue pose ses conditions pour une alliance avec Archipel Citoyen

Nadia Pellefigue, candidate aux municipales à Toulouse, a tenu une conférence de presse ce lundi 25 mai. Elle pose ses conditions à une alliance de gauche avec le collectif Archipel Citoyen dont le candidat est arrivé 2e au premier tour des municipales quand elle est arrivée 3eme.

Nadia Pellefigue, en conférence de presse respectant les mesures de distanciation
Nadia Pellefigue, en conférence de presse respectant les mesures de distanciation © Radio France - Alexandre Berthaud

On savait les discussions avancées entre Nadia Pellefigue et Antoine Maurice en vue d'une alliance à gauche pour le second tour des municipales à Toulouse. Mais lors d'une conférence de presse ce lundi 25 mai, la candidate, soutenue notamment par le PS, arrivée troisième au premier tour avec un peu plus de 18% des voix, pose ses conditions au candidat du collectif Archipel Citoyen, arrivé lui 2eme avec un peu plus de 27% des suffrages. 

Des conditions

Nadia Pellefigue reconnaît d'abord que "les valeurs semblent les mêmes que Archipel Citoyen" et considère faire une proposition "acceptable pour eux afin qu'ils aient envie de porter une alliance". Puis elle dévoile ses propositions.

Elle explique mettre en avant trois priorités pour Toulouse :

  • l'école : avec un label numérique pour les écoles établissant une priorité d'équipements
  • la solidarité : un soutien immédiat aux associations alimentaire, le déménagement de la banque alimentaire et la gratuité de la cantine pour les plus démunis
  • le logement : avec des rénovations énergétiques

Elle réaffirme aussi le besoin de la ligne à grande vitesse (LGV) entre Bordeaux et Toulouse, les grands travaux de la 3e ligne de métro. 

Nous avons fait en sorte que nos propositions ne nient l'identité de personne - N. Pellefigue

Ces conditions sont elles indiscutables ? Nadia Pellefigue élude la question : "je ne suis pas dans des pratiques qui consistent à poser des propositions sur la table et dire que c'est le début du marchandage, cela appartient au passé c'est ce que les gens ne veulent plus voir en politique". Elle se dit confiante dans le fait qu'Archipel Citoyen accepte ces propositions.

La balle dans le camp d'Antoine Maurice 

Mais "il n'y aura rien de pire de dire qu'il y aurait une fusion", prévient Nadia Pellefigue qui réclame "une gouvernance partagée à la métropole". En clair : elle à la tête de la Métropole et Antoine Maurice maire de Toulouse. La candidate assure que ce serait un choix logique car les élus des autres communes de la Métropole seront plus proches du PS que d'Archipel Citoyen et parce qu'Antoine Maurice "a déclaré à des multiples reprises qu'il ne voulait pas que le futur maire soit aussi président de la Métropole." Pour elle "on ne doit pas perdre notre identité mais se rassembler autour d'un ticket gagnant. Il ne suffit pas d'appeler à l'unité pour battre Jean-Luc Moudenc".

"Si les propositions sont refusées l'hypothèse d'un maintien existe.  Il serait dommage qu'on doive en arriver là" conclut Nadia Pellefigue. Elle espère de prochaines rencontres dans la semaine. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu