Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Municipales 2020 à Toulouse : "Quand Jean-Luc Moudenc était au conseil municipal, j'étais en CM1", dit Nadia Pellefigue

-
Par , France Bleu Occitanie

VIDÉO - Nadia Pellefigue, candidate soutenue par le PS et le PRG était l'invitée de France Bleu Occitanie ce lundi matin. Elle continue de pointer Jean-Luc Moudenc comme son adversaire n°1 alors que le maire de Toulouse est officiellement candidat à sa réélection. Retrouvez son interview en vidéo.

Nadia Pellefigue, invitée de France Bleu Occitanie ce 23 septembre 2019
Nadia Pellefigue, invitée de France Bleu Occitanie ce 23 septembre 2019 © Radio France - Alban Forlot

Toulouse - France

La campagne pour les élections municipales de mars 2020 bat déjà son plein à Toulouse. Nadia Pellefigue, candidate soutenue par le PS et le PRG, s'était posée en principale challengeuse de Jean-Luc Moudenc le 11 septembre dernier lors de sa rentrée politique.

Ce lundi 23 septembre, invitée de France Bleu Occitanie, elle a continué de critiquer le maire de Toulouse, candidat à sa réélection, sans y aller de main morte.

"En quoi la vie des Toulousains s'est-elle améliorée ?"

Le maire de Toulouse a annoncé sa candidature pour les municipales dans une lettre distribuée à plus de 300 000 Toulousains où il détaille ses motivations et explique qu'il ne sollicite "l'investiture d'aucun parti" dans l'espoir de "mieux rassembler".

Nadia Pellefigue, elle, s'interroge : "En quoi la vie des Toulousains s'est-elle améliorée?" "Regardez la cherté du logement, les difficultés pour se déplacer, notamment pour nos aînés et les bouchons ! Moi je souhaite une ville qui respire, qui lutte contre la pollution et qui propose des solutions de transports en commun."

L'arrêté anti-bivouac critiqué

Nadia Pellefigue dénonce aussi "des signes lancés à l'extrême droite, notamment avec l'arrêté anti-bivouac". 

Jean-Luc Moudenc a en effet pris un arrêté pour enlever les tentes de l'hyper centre de Toulouse, où logent essentiellement des familles albanaises. Cette mesure avait déjà été très critiquée par des associations comme le DAL, qui soulignaient qu'"enlever des tentes n'enlève pas la misère."

"Il ne faut pas avoir l'engagement honteux"

Lorsqu'on demande à Nadia Pellefigue si le fait que Jean-Luc Moudenc, dans sa lettre, ne revendique aucune étiquette politique ne va pas le favoriser à l'heure d'une défiance grandissante des citoyens à l'égard des politiques elle répond qu'il "faut respecter l'intelligence des Toulousaines et des Toulousains".

"Je souhaite et je revendique l'alliance entre les énergies citoyennes et les énergies partisanes", clame Nadia Pellefigue. "Je suis candidate pour UNE (Une Nouvelle Energie pour Toulouse), je suis soutenue par le PS et le PRG et je le dis en tant que tel. Il ne faut pas avoir l'engagement honteux. Jean-Luc Moudenc écrit cela mais il était hier à la fête des Républicains et tout le monde suit le feuilleton de son accord avec la République en marche."

La candidate d'un "nouveau monde" ?

Nadia Pellefigue précise par ailleurs qu'elle veut lutter contre l'insécurité et qu'elle n'est pas contre la suppression des caméras de vidéo-surveillance, mais que "faire un film des délits et crimes ne les réduit pas".

Et elle ajoute : "Quand Jean-Luc Moudenc était conseiller municipal à Toulouse, en 1987 (NDLR : Dominique Baudis était alors maire, Jean-Luc Moudenc aujourd'hui 59 ans) j'étais en CM1 ; Thatcher et Mitterrand étaient les dirigeants du monde. Mais le monde a changé et Toulouse doit changer."

Jean-Luc Moudenc sera l'invité de France Bleu Occitanie mardi 24 septembre, à 8h15, pour répondre aux questions de la rédaction.

Choix de la station

France Bleu