Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales 2020 : après La Roche-sur-Yon, le Rassemblement national renonce à Challans

-
Par , France Bleu Loire Océan

Après le retrait du candidat RN de La Roche-sur-Yon, celui de Challans n'a pas pu déposer de liste avant la date limite, faute de colistier.

Il n'y aura pas de candidat Rassemblement national à Challans en Vendée aux prochaines municipales.
Il n'y aura pas de candidat Rassemblement national à Challans en Vendée aux prochaines municipales. © Radio France - Victoria Koussa

"Ce n'est pas une défaite", maintient Jean-Patrick Fillet, délégué du Rassemblement national en Vendée et candidat aux municipales à St-Hilaire-de-Riez, ce vendredi 28 février 2020. Reste qu'après le retrait de Philippe Tailledumier à La Roche-sur-Yon, Cédrid Relandeau à Challans ne fera, lui non plus, pas parti du scrutin le 15 mars prochain. Il n'a pas réussi à réunir assez de colistier autour de lui avant la date limite du dépôt de candidatures pour le premier tour fixé à jeudi 27 février. 

"Nous avons eu un candidat exceptionnel qui représente la France qui se lève tôt et qui n'était pas encarté au RN", affirme Jean-Patrick Fillet. Investi trop tard, le 14 janvier, "c'était la course contre la montre et on a été battu au dernier 100 mètres, c'était compliqué de trouver les six personnes qui manquaient", plaisante le délégué RN dans le département.

"On est en train de bâtir quelque chose"

Le Rassemblement national a néanmoins déposé quatre listes, aux Sables-d'Olonne, St-Hilaire-de-Riez, Brétignolles-sur-Mer et St-Révérand. Et celui qui se présente à la mairie de St-Hilaire y croit : "Quand on regarde les chiffres de 2005, 2010, c'était compliqué, à l'époque, on était barré par Philippe de Villiers. Depuis, Marine [Le Pen] a repris le parti, on a vu avec Jordan Bardella qu'il était arrivé en tête dans 123 villes de Vendée [aux dernières élections européennes], le futur est brillant".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu