Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Municipales 2020 au Mans : une liste "d'union des droites" en construction

-
Par , France Bleu Maine

Le Rassemblement National, le parti Debout la France, et un (bientôt ex) élu Les Républicains au conseil municipal lancent une association dans le but de regrouper "des représentants des différentes sensibilités de la droite mancelle au delà des partis".

Philippe Bougler (au centre) est le président de cette association dont Louis Valmenier (à droite) est le trésorier.
Philippe Bougler (au centre) est le président de cette association dont Louis Valmenier (à droite) est le trésorier. © Radio France - Bertrand Hochet

Le Mans, France

L'union des droites. L'idée fait son chemin, sous l'impulsion - entres autres - de Marion Maréchal. Le Mans pourrait en fournir une illustration aux prochaines élections municipales de 2020. Ce jeudi 27 juin, les représentants du Rassemblement National et un élu Les Républicains au conseil municipal du Mans ont annoncé la création d'une association pour regrouper "des représentants des différentes sensibilités de la droite mancelle au delà des partis". Leur constat est le suivant : "ni le Rassemblement National, ni Les Républicains ne peuvent gagner seuls". Pascal Nicot, le responsable du RN en Sarthe précise : "c'est une offre politique nouvelle.  Ça ne s'est jamais fait au Mans".    

"La démarche de ces personnes qui ont toujours perdu, ça suffit !"

D'après Philippe Bougler, le conseiller municipal LR qui préside cette association baptisée "Bâtissons ensemble l'avenir du Mans", la demande d'union des droites est une réalité au Mans. "Les militants qu'on rencontre nous demandent : quand allez-vous casser tous ces clivages?", assure-t-il. "Je réponds : joignons nos forces ! Nous allons nous unir pour essayer de récupérer la mairie". Pascal Nicot interpelle directement Christelle Morançais, l'actuelle présidente de la Région qui avait conduit la liste de la droite et du centre aux précédentes municipales. "En 2014, nous avions proposé de nous désister au second tour, à son profit", rappelle le secrétaire départemental du RN. "Mais elle avait refusé. Nous rejetons cette logique de l'échec. Quelles sont les valeurs que vous ne partagez pas, madame Morançais? Vous ne voulez pas plus de sécurité? Considérez vous que l'attractivité de la ville est satisfaisante?" Pascal Nicot insiste : "la démarche de ces personnes qui ont toujours perdu, ça suffit !"  

Philippe Bougler exclu du groupe de la droite et du centre au conseil municipal 

Dans un communiqué, l'Union de la Droite et du Centre, au Mans, réagit : "en faisant ce choix, Philippe Bougler a franchi une ligne rouge, celle de l’alliance électorale avec le Rassemblement national. Cette décision personnelle est donc absolument incompatible avec les valeurs et la vision portées par le groupe. Aussi, nous avons décidé, à l’unanimité, d’exclure Monsieur Philippe Bougler du groupe UDC".