Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Municipales à Charleville-Mézières : Boris Ravignon candidat à un deuxième mandat

-
Par , , France Bleu Champagne-Ardenne

Le maire de Charleville-Mézières Boris Ravignon annonce ce vendredi 15 novembre qu'il va bien briguer un second mandat en mars 2020. Il sera candidat aux prochaines élections municipales avec une liste sans étiquette.

 Boris Ravignon lors d'une conférence de presse ce vendredi.
Boris Ravignon lors d'une conférence de presse ce vendredi. © Radio France - Alexandre blanc

Charleville-Mézières, France

"Je déclare ma candidature comme une déclaration d'amour à la ville" : c'est notamment par ses mots que le maire de Charleville-Mézières Boris Ravignon a annoncé ce vendredi 15 novembre qu'il est candidat à sa propre succession en mars 2020. Il annonce sa candidature avec une liste sans étiquette -comme c'était déjà le cas en 2014- sur laquelle sera une grande partie de l'équipe municipale actuelle. 

"Poursuivre le renouveau" 

Elu en 2014, Boris Ravignon estime qu'il reste beaucoup à faire pour la ville. Et il s'engage à rendre public un bilan prochainement, sur l'action municipale pendant cinq ans (vidéo protection, baisse du taux des impôts locaux, salaire du maire divisé par deux). Et le maire de Charleville-Mézières dévoile déjà certains axes de sa future campagne : résorption des friches, développement du vélo, sécurité et développement de l'emploi. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu