Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Municipales : c'est le rush dans les imprimeries pour produire la propagande électorale

-
Par , France Bleu Nord, France Bleu

Depuis le 10 février, les candidats aux élections municipales, dont le premier tour a lieu le 15 mars prochain, déposent leurs listes en préfecture et sous-préfecture. L'étape d'après, c'est l'impression de toute la propagande électorale, et des bulletins de vote. Reportage à Hazebrouck.

En cette période pré-électorale, les imprimeries tournent à plein régime pour imprimer la propagande des candidats, ainsi que les bulletins de vote. Ici à Hazebrouck, à la Presse flamande.
En cette période pré-électorale, les imprimeries tournent à plein régime pour imprimer la propagande des candidats, ainsi que les bulletins de vote. Ici à Hazebrouck, à la Presse flamande. © Radio France - Cécile Bidault

Le premier tour des élections municipales, c'est dans un peu plus d'un mois, le 15 mars. Les candidats sont en train de déposer leurs listes dans les préfectures du Nord et du Pas-de-Calais, et les sous-préfectures.

La campagne s'accélère, donc, et une fois les listes officiellement déposées, il faut imprimer les affiches officielles, qui vont prendre place devant les bureaux de vote, les professions de foi, c'est à dire les tracts qui seront déposés dans vos boîtes aux lettres, ainsi que les bulletins de vote.

Un moment important pour les imprimeries locales

Les imprimeries sont donc très sollicitées en cette période. C'est le cas de la Presse flamande, à Hazebrouck, qui emploie 25 personnes. Luc Van Driessche, directeur de production, estime que "les élections municipales sont un gros rush. C'est assez stressant, surtout qu'on n'a pas le droit à l'erreur". Avant impression justement, tout est scrupuleusement vérifié. Luc Van Driessche se souvient de la photo d'une liste de candidats dont "les pieds étaient coupés, à cause d'une erreur de détourage. On les a prévenus, ils ont rectifié le tir".

ECOUTEZ : Luc Van Driessche, directeur de production de la Presse flamande

Les municipales, c'est un marché important pour la Presse flamande, il représente 3 à 4% du chiffre d'affaire annuel. Lors du dernier scrutin en 2014, elle avait imprimé 300.000 bulletins, 65.000 professions de foi et 1.500 affiches. Les règles fixées par la préfecture sont très strictes : tous les candidats sont traités de façon égale, jusqu'à l'épaisseur du papier utilisé pour l'impression.

Les 25 salariés s'attendent à devoir faire des heures supplémentaires pendant cette période électorale. La machine tourne à plein régime, 10 à 12.000 exemplaires à l'heure. Mais le plus gros rush, ce sera entre les deux tours, puisqu'il n'y a qu'une semaine.

ECOUTEZ : reportage à l'imprimerie la Presse flamande à Hazebrouck

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu