Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales 2020 en Indre-et-Loire : coup de projecteur sur la ville de Loches

-
Par , France Bleu Touraine

Deux listes sont donc finalement en présence à Loches pour cette élection municipale de 2020 : la liste du maire sortant Marc Angenault "Loches 2030" et celle de militants politiques, associatifs et de citoyens "Loches l'élan collectif.

la mairie de Loches
la mairie de Loches © Maxppp - ©Jean-Marc Quinet

En 2014, Marc Angenault était élu 50ième maire de Loches avec plus de 58 % des suffrages face au socialiste Jean-Marie Beffara, Vice président de la région et député d'Indre et Loire qui avait recueilli  41,06% des voix.   

Pour cette élection municipale 2020, il y a au moins un point sur lequel les deux listes sont d'accord : Loches, au coeur d'une communauté de 67 communes, a pas mal de fausse image qui lui colle à la carte postale !

Loches deuxième pôle commercial du département derrière la métropole de Tours

6500 habitants dont un tiers de retraités certes, mais aussi Loches : 4400 emplois pour 2400 actifs : un bassin d'emplois qui s'étend donc bien au delà de la ville elle-même. Le taux de chômage y est de 7,3% soit légèrement inférieur au chiffre global du département. 

La zone d'attractivité couvre une partie du département voisin de l'Indre soit plus de 50 000 personnes. C'est aussi le deuxième pôle commercial du département derrière l'agglomération de Tours, avant Amboise et Chinon.

La reprise de la ligne SNCF Loches-Tours intégralement par la Région Centre Val de Loire est vécue comme une bonne nouvelle qui permettra d'avoir un interlocuteur direct.

La signature d'une convention avec l'Etat en décembre 2019 va permettre de revitaliser le cœur de la ville, dont les commerçants se battent régulièrement contre la concurrence de la zone commerciale en périphérie. 

Marc Angenault, maire sortant, tête de liste Loches 2030 

Marc Angenault maire sortant mène la liste Loches 2030
Marc Angenault maire sortant mène la liste Loches 2030 © Radio France - ©Marie-Ange Lescure

Lorsque le maire sortant parle de la ville, il la qualifie "d'agglo lochoise" grâce à son dynamisme et son attractivité au delà des strictes limites du département : une ville qui cumule l'Histoire, le patrimoine, mais aussi une attractivité commerciale, de services de santé ou encore entrepreneuriale avec l'installation ces derniers années de jeunes chefs d'entreprise comme par exemple aux Céramiques Lochoises. 

Marc Angenault porte au crédit des réalisations de la municipalité sortante les deux gros projets de réaménagement du Palais de Justice et l'Ecole Alfred de Vigny en centre-ville mais aussi un investissement de 4 millions d'euros dans un pôle scolaire qui complète l'accueil de 3000 élèves de tous âges : au total, plus de quinze millions d'euros d'investissement en six ans de mandat pour le maire sortant. 

Parmi les projets pour Loches 2030 : la revitalisation du centre-ville est à l'ordre du jour après la signature d'une convention avec l'Etat en décembre 2019  avec les espaces urbains des rues commerçantes, le réaménagement de certaines places, le grand chantier patrimonial de la Collégiale Saint-Ours sans oublier les infrastructures sportives

"On est dans une dynamique permanente pour maintenir Loches au coeur de son territoire et entretenir des relations équilibrées avec la métropole de Tours" explique Marc Angenault 

Loches L'élan Collectif 

Loches L'élan collectif rassemble des militants politiques associatifs et des citoyens
Loches L'élan collectif rassemble des militants politiques associatifs et des citoyens © Radio France - ©Marie-Ange Lescure

Loches, l'élan collectif est en fait la suite politique et logique du collectif créé, il y a quelques mois. Ce collectif  de participation citoyenne a réussi à boucler sa liste de 29 noms. Se cotoient donc des militants politiques comme Jean-Claude Pillu, chef de file des communistes lochois, des militants associatifs ou d'autres encore qui ont participé activement au mouvement des gilets jaunes, une liste avec aussi, dans ses propos, des nuances de vert ! "Du sang neuf" expliquent quelques colistiers 

Pour cette liste, il n'y a pas d'opposition de principe sur les grands projets en cours du Palais de justice ou de l'Ecole Vigny, mais ce que souligne l'un des colistiers, c'est que "lorsque un promoteur privé obtient de rénover un bâtiment appartenant à la ville, il serait bon que la municipalité compense par la réalisation de projets plus directement nécessaires à la population comme par exemple la culture, la jeunesse, le tourisme pour que les lochois puissent voir aussi s'améliorer leur vie quotidienne".

Par ailleurs, pour cette liste, Loches n'occupe pas la place qu'elle devrait dans la communauté de communes du grand lochois : "Loches n'est pas à la hauteur de ce que l'on attend pour la ville au centre du territoire ! Elle devrait être plus présente dans les décisions, elle doit être le moteur, elle devrait mener des projets" explique la liste L'élan collectif  

Reportage Municipales 2020 : coup de projecteur sur la ville de Loches

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu