Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Élections municipales 2020 à Montpellier

Municipales à Montpellier : Gaillard, Doulain et Ollier, l'alliance qui bouscule le second tour

-
Par , France Bleu Hérault

À quelques jours du dépôt des listes pour le second tour des municipales à Montpellier, trois candidats disqualifiés viennent bousculer le jeu des alliances. L'humoriste Rémi Gaillard, Alenka Doulain pour #NousSommes et l'écologiste Clothilde Ollier s'unissent autour de l'urgence écologique.

L'humoriste Rémi Gaillard, Clothilde Ollier l'écolo et Alenka Doulain du mouvement #NousSommes, s'allient pour peser sur le second tour des municipales à Montpellier
L'humoriste Rémi Gaillard, Clothilde Ollier l'écolo et Alenka Doulain du mouvement #NousSommes, s'allient pour peser sur le second tour des municipales à Montpellier - #NousSommes

C'est un joli coup de com' et plus encore, un beau coup politique que viennent de jouer trois des candidats au premier tour des élections municipales 2020 à Montpellier. Rémi Gaillard l'enfant terrible du net, Alenka Doulain pour le mouvement citoyen #NousSommes et l'écologiste Clothilde Ollier, débarquée en janvier de la tête de liste EELV...

À eux trois, ils totalisent 27% des voix le soir du dimanche 15 mars dernier. Les voilà de retour, post-déconfinement... Ils bousculent cet entre deux tours avec une alliance surprise officialisée ce mercredi 27 mai sur les réseaux sociaux. 

Le poids des urnes

Rémi Gaillard, 9,5%. La liste citoyenne #NousSommes 9,25%. La liste écologiste d'Ollier 7,25%. Disqualifiés hier et réunis aujourd'hui. Ils affichent leurs ambitions communes pour "le monde d'après", en matière d'écologie notamment, et s'adressent aux candidats qualifiés pour le second tour. Ils les appellent à écouter et intégrer leurs sept propositions, auquel cas un accord serait possible en vue du prochain vote le 28 juin.

Pourquoi une telle union ? "D'abord, il y a justement ce bloc démocratique, explique Rémi Gaillard. On représente plus d'un quart des Montpelliérains. Entre 26 et 27% à nous trois au premier tour. C'est quand même assez conséquent. Le prochain maire de Montpellier, ça serait peut-être bien qu'il respecte les électeurs qui nous ont fait confiance. Il y a aussi un bloc programmatique sur lequel on n'était pas très éloigné.

"On représente plus d'un quart des Montpelliérains". Rémi Gaillard

Ensemble pour l'écologie

Une union scellée autour de "l'urgence écologique, explique Clothile Ollier. On n'a plus le droit et on n'a plus le temps d'attendre. Dans six ans, ce sera trop tard. Donc maintenant, on a des choses à faire et on assume nos responsabilités. On a décidé de se serrer les coudes et de partir tous les trois ensemble pour porter les valeurs communes. Sept valeurs fortes qu'on va présenter aux divers candidats en leur demandant de les porter sur les prochaines municipales. C'est le plus important pour nous, au vu de l'urgence écologique, climatique, économique, sociale..."

"Pourquoi? Pour l'urgence écologique! On n'a plus le droit et on n'a plus le temps d'attendre." Clothilde Ollier

Le scénario du rapprochement

Comment un tel rapprochement a-t-il pu s'opérer? Le plus évident concerne sans doute Alenka Doulain et Clothilde Ollier, toutes deux encartées chez EELV fût un temps. Elles se connaissaient déjà. Puis le pont entre Doulain et Gaillard... Il se forme pendant la campagne de l'hiver dernier. Ils portent tous deux des mouvements en dehors du système, dans un style très différents certes, mais qui revendiquent chacun leur indépendance vis à vis des partis et leur portée citoyenne.

Pour Ollier et Gaillard, c'est un peu différent, plus personnel. Quand Ollier infirmière de métier part en renfort dans les hôpitaux parisiens en pleine épidémie, Gaillard l'appelle pour l'assurer de son soutien et la remercier de son engagement. Le courant est visiblement passé. Ollier parle même aujourd'hui d'amitié.

"Nous sommes n'importe qui et nous avons l'écologie en commun".

Voilà pour la petite histoire. Mais depuis, alors que le confinement prenait fin, tous les trois se sont rapprochés politiquement, fort de leur score au premier tour. Aucun des trois candidats aujourd'hui qualifié pour la suite n'est assez fort pour y aller seul : Philippe Saurel, maire sortant avec 19% est en mauvaise posture.

Le socialiste Michaël Delafosse 16,7% et encore moins le milliardaire Mohed Altrad 13,3% ne peuvent prétendre partir seuls. Ils seraient fous d'ignorer l'appel de cette alliance qui s'est déjà trouvé un slogan "nous sommes n'importe qui et nous avons l'écologie en commun".    

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu