Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique
Dossier : Les élections municipales sur France Bleu Saint-Étienne Loire

Municipales 2020 : Hervé Reynaud inaugure sa permanence à Saint-Chamond; ses adversaires bientôt déclarés

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

Le maire sortant de Saint-Chamond inaugurait jeudi soir sa permanence de campagne pour les municipales 2020. Hervé Reynaud est le seul candidat déclaré à Saint-Chamond pour l'instant, mais la plupart des partis politiques comptent présenter des listes dans la deuxième ville de la Loire.

L'hôtel de ville de Saint-Chamond
L'hôtel de ville de Saint-Chamond © Maxppp - Frédéric Chambert

Saint-Chamond, France

Les annonces de candidatures pour les municipales 2020 à Saint-Chamond devraient se multiplier dans les prochaines semaines. Pour l'instant, seul le maire sortant, Hervé Reynaud, est officiellement candidat. Il inaugurait d'ailleurs ce jeudi soir sa permanence de campagne. Mais ses opposants sont dans les starting-blocks.

Vers une multiplicité de listes à gauche

À commencer par les socialistes, qui se sont lancés dès la fin mars avec une première réunion publique pour réfléchir à leur projet municipal. La liste portera le nom "Saint-Chamond pour tous 2020", comme l'association fondée en 2015. Le conseiller municipal Stéphane Valette pourrait la conduire, mais rien n'est décidé. Des annonces sont prévues à la mi-novembre. 

D'ici là, les communistes devraient avoir clarifié leur position. Ce qui est certain à ce jour, c'est que les conseillers municipaux Jean-Pierre de Pasquale et Aimée Murazko ne prendront la tête d'aucune liste, ils souhaitent passer la main. Les Verts n'ont pas encore donné de position officielle non plus. Mais, comme en 2014, ils devraient monter leur propre liste à Saint-Chamond, probablement emmenée par la conseillère municipale Patricia Simonin. Lutte ouvrière devrait aussi se lancer dans la campagne municipale, de même que la France insoumise, qui a déjà organisé deux assemblées de travail pour préparer sa liste citoyenne. La prochaine a lieu le 21 novembre. Voilà pour le tour d'horizon de la gauche couramiaude.

Le Rassemblement national absent ?

La République en marche aura sans aucun doute un candidat à Saint-Chamond. Une collaboratrice de la députée du Gier Valeria Faure-Muntian est pressentie. Mais la commission d'investiture du parti n'a pas encore pris sa décision. Quant au Rassemblement national, il est pour l'instant dans l'observation. Pas sûr qu'il soit en capacité de présenter une liste à Saint-Chamond, même s'il aimerait évidemment être présent dans la deuxième commune de la Loire.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu