Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Municipales 2020 : "je serai le premier maire écolo de Clermont-Ferrand", promet Eric Faidy, la tête de liste LREM

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

Cadre chez Michelin et novice en politique, Eric Faidy a présenté ce mercredi les grandes lignes de son programme à travers cinq engagements. Il promet de verdir Clermont-Ferrand, de rendre les transports collectifs gratuits et le week-end et de s'appuyer sur la démocratie participative.

Eric Faidy présente ses cinq engagements pour Clermont-Ferrand
Eric Faidy présente ses cinq engagements pour Clermont-Ferrand © Radio France - Eric Le Bihan

Clermont-Ferrand, France

Eric Faidy a beau avoir fait le tour du monde au gré de son parcours professionnel chez Michelin, il s'est présenté avec l'appréhension de la toute première fois devant la presse ce mercredi à l'hôtel Océania à Clermont-Ferrand. Dans l'assistance, le staff puydômois de La République en marche, des soutiens politiques... et sa fille assise au f de la petite salle de conférences. Fière et fébrile comme un jour d'examens.

Eric Faidy, âgé de 58 ans, se lance donc dans le grand et impitoyable bain politique "pas pour ma carrière, mais pour ma ville", précise d'emblée le novice de la politique. Il avoue ne pas avoir été un convaincu de la première heure, mais a fini par prendre le train "en marche". Sans rentrer dans les détails techniques et budgétaires de son futur programme de campagne, il en a au moins précisé les grandes orientations à travers cinq engagements, s'il succède à Olivier Bianchi au printemps 2020.  

Ecologie, gouvernance, transports, sécurité et fiscalité

1) 1er maire écolo de Clermont-Ferrand 

Eric Faidy a été adoubé par la commission d'investitures de LREM, mais à entendre son début d'exposé, on pourrait presque se demander pourquoi il ne s'est pas présenté sous l'étiquette EELV : "Si je suis élu, je serai le premier maire écologiste de Clermont-Ferrand". Il souhaite végétaliser la capitale auvergnate "en créant une grande coulée verte de la place des Salins à la place Delille, en passant par Gaillard et Jaude". Un engagement qui passera par un concours international en invitant et en consultant les meilleurs experts. "Nous ferons de la ville noire, une ville verte et solidaire". 

2) Une nouvelle gouvernance

La tête de liste LREM souhaite une nouvelle gouvernance de la ville et s'engage à consulter davantage les Clermontois avant toute décision structurante et importante pour la ville. "Il faut consulter avant de décider". Eric Faidy a d'ailleurs annoncé l'ouverture d'une plateforme participative et la création d'un réseau de citoyens tirés au sort pour l'amélioration de la vie quotidienne. "Je souhaite une démocratie participative". 

3) Gratuité des transports collectifs le week-end

Autre engagement fort concernant les transports en commun. Eric Faidy annonce qu'il fera appliquer la gratuité des transports collectifs. Dans un premier temps, le week-end uniquement. Avant peut-être d'aller plus loin "sans augmenter les impôts", mais cette perspective a un coût. Cette question de la gratuité fait également débat actuellement au sein de la majorité municipale et métropolitaine. (une étude a été lancée par Clermont Auvergne Métropole). Cyril Cineux, adjoint communiste en charge des transports, en est un farouche partisan. 

4) Police municipale armée ?

La question de la sécurité est également au cœur des promesses de campagne du candidat macronien. Faut-il armer les policiers municipaux de Clermont-Ferrand ? Eric Faidy a son idée sur la question, mais il préfère utiliser l'arme démocratique avant de trancher. Il annonce la réunion d'un conseil citoyen avec des experts. Préalable à un référendum.   

5) Fiscalité constante

Le dernier engagement du candidat Faidy concerne les impôts. "Je m'engage à ce que la fiscalité reste constante. Il n'y aura pas de hausse, mais pas de baisse non plus... [...] le maire Olivier Bianchi a déjà annoncé qu'il allait les augmenter". Apparemment, le candide candidat a déjà collé la mention "peut mieux faire" sur le bulletin de note du maire sortant...  

Baptême du feu médiatique pour Eric Faidy tête de liste LREM à Clermont-Ferrand - Radio France
Baptême du feu médiatique pour Eric Faidy tête de liste LREM à Clermont-Ferrand © Radio France - Eric Le Bihan

D'autres sujets ont été abordés lors de cette première conférence de presse en forme de pré-campagne d'Eric Faidy. Son positionnement sur la perspective de la casquette de président de la Métropole "il y a des exemples ailleurs en France (Lille, Lyon), où le maire de la grande ville n'est pas forcément le président de la Métropolitain... Il faudra voir comment se compose l'assemblée à l'issue des élections". 

La question d'éventuelles alliances a également été posée. Eric Faidy a aussi été amené à commenter la candidature du député Modem Michel Fanget, qui ambitionne toujours de devenir maire de Clermont-Ferrand. "'C'est plutôt sein et rassurant de ne pas être le seul candidat de la majorité présidentielle [...] Guy Lavocat, référent de la première heure de le LREM dans le Puy-de-Dôme avait même émis le souhait qu'une femme soit tête de liste"...