Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales 2020 : l'union prévaut pour le 2eme tour à Bourges , à gauche, comme à droite

-
Par , France Bleu Berry

Accouchement dans la douleur à droite entre Pascal Blanc et son ancien adjoint, Philippe Mousny. Les tractations ont été visiblement moins âpres à gauche entre Yann Galut et Irène Félix.

Un bureau de vote à Bourges, équipé de machine à voter
Un bureau de vote à Bourges, équipé de machine à voter © Radio France - ville de Bourges

Les électeurs berruyers auront le choix entre deux listes pour le 2eme tour des municipales le 28 juin : un accord a été trouvé à gauche, comme à droite et au centre. Accord in extremis à droite et au centre entre Philippe Mousny (LR) et Pascal Blanc, le maire sortant (mouvement radical, soutenu par En Marche).   Il faut dire que les deux listes étaient arrivées strictement à égalité au premier tour (24,25 % toutes les deux). Les tractations ont été très tendues. Ce n'est qu'à 17H35, 25 minutes avant la fermeture du bureau des élections, que Philippe Mousny, accompagné d'un adjoint de Pascal Blanc, est arrivé en préfecture pour déposer cette liste d'union. Après un clash dans l'après-midi de lundi, les discussions avaient finalement repris dans la soirée. L'équipe Mousny récupère 60 % des places. Sans union, c'était la défaite assurée. Le pragmatisme l'a emporté visiblement sur les rancoeurs : " Quand des personnes de bonne volonté, intelligentes, veulent le bien de leur ville, on arrive toujours à trouver des solutions, déclare Philippe Mousny. Ce qui nous intéresse, maintenant, c'est l'avenir. Quand on veut avancer, on regarde devant, pas derrière." 

Philippe Mousny (2eme en partant de la gauche) à sa sortie du bureau des élections de la préfecture.
Philippe Mousny (2eme en partant de la gauche) à sa sortie du bureau des élections de la préfecture. © Radio France - Michel Benoit

Pascal Blanc n'apparaît qu'en 19 éme place sur cette liste.  Il ne sera pas adjoint en cas de victoire. Philippe Mousny briguera la mairie et Pascal Blanc, l'agglomération : " Pour qu'une agglomération fonctionne, il faut qu'on ait une personne d'expérience à sa tête, qu'elle ne soit pas impliquée dans la gestion d'une commune mais qu'elle  au service des communes.  C'est le projet que l'on a bâti avec Pascal Blanc. " Philippe Mercier est en 3éme place , mais Nathalie Bonnefoy, adjointe aux sports ne figure pas sur cette liste.  

La permanence de pascal Blanc à Bourges.
La permanence de pascal Blanc à Bourges. © Radio France - Michel Benoit

A gauche, un accord a également été trouvé entre Yann Galut et Irène Félix. Ils totalisent à eux deux, près de 50 % des suffrages au premier tour : Yann Galut, à la tête d'une liste d'union de la gauche, l'affirme : il n'y a pas de différence fondamental de projets. Pour l'ancien député socialiste, ce rassemblement est logique, fluide, d'autant que les ambitions de chacun sont clairement définies : " L'ensemble de ce rassemblement soutiendra ma candidature à la ville de Bourges, précise Yann Galut et l'ensemble du rassemblement soutiendra la candidature d'Irène Félix à la présidence de l'agglomération de Bourges pour mettre en oeuvre notre projet commun. Nous avons aujourd'hui, un rassemblement joyeux, Les Berruyers nous ont posé une seule question à l'issue du premier tour : allez-vous vous rassembler. ? Et bien le faisons." 

Yann Galut et Irène Félix, lors de leur conférence de presse à Bourges, au jardin des près fichaux.
Yann Galut et Irène Félix, lors de leur conférence de presse à Bourges, au jardin des près fichaux. © Radio France - Michel Benoit

Yann Galut renonce donc à l'agglomération. Irène Felix (ex PS aujourd'hui DVG) , créditée de 17 % au premier tour, réaffirme son désir d'indépendance vis à vis des partis politiques : " Nous apportons notre liberté dans ce rassemblement, puisque nous sommes une liste qui s'est affranchie des partis politiques. Et nous mettons dans la corbeille de mariage, notre capacité de penser librement, de façon autonome. Nous y mettons la jeunesse de l'équipe qui m'accompagne, notre grande préoccupation sur les questions écologiques et notre attachement à la laïcité."  Une majorité de candidats non encartés compose d'ailleurs cette liste, intitulée tout simplement " Ensemble pour Bourges ".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu