Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Municipales 2020 : la campagne à Mérignac est lancée

-
Par , , France Bleu Gironde

La course aux bulletins de vote pour les municipales de mars 2020 a officiellement démarré à Mérignac. S'il se représente, le maire sortant socialiste, Alain Anziani, va devoir faire face à de nombreux candidats.

La mairie de Mérignac.
La mairie de Mérignac. © Radio France

Mérignac, France

La campagne pour les élections municipales de mars prochain, à Mérignac, deuxième ville de Gironde en nombre d'habitants (67 000), est bel et bien entamée. 

EELV entre dans l'arène

Le maire sortant, le socialiste Alain Anziani, n'a pas encore annoncé officiellement sa candidature mais elle ne fait aucun doute. Face à lui, il y aura de nombreux candidats. Parmi eux : Europe-Ecologie-les-Verts a officiellement lancé sa campagne. L'adjointe sortante Sylvie Cassou-Schotte, également présidente du groupe écologiste à Bordeaux Métropole, mènera la liste qui n'est pas encore complète. Une candidature sur fond de bons résultats obtenus aux dernières européennes : les écologistes étaient arrivés deuxièmes à Mérignac, derrière la République en marche, avec 18,5% des suffrages.

Sylvie Cassou-Schotte veut porter une parole écologiste qui prenne en compte l'urgence climatique. Elle prône aussi un coup de frein à la croissance tous azimuts et prend l'exemple de l'aéroport de Mérignac : "Je crois que nous allons droit dans le mur, que ce soit au niveau des  nuisances sonore ou de l'air, des émissions de gaz à effet de serre mais aussi de l'artificialisation des sols. [...] Il faut réinterroger cette volonté d'augmenter le trafic."

Sylvie Cassou-Schotte, candidate EELV à Mérignac.

Qui sont les autres candidats ?

La République en marche ne pouvait pas être absente dans la  deuxième ville de Gironde où elle est arrivée en tête du scrutin européen de juin dernier. Le parti présidentiel a investi au début de ce mois Bruno Sorin, venu de la société civile. Un mérignacais de 58 ans engagé dans la vie associative qui va devoir faire feu de tout bois pour se faire connaître. Une première réunion de campagne est d'ailleurs prévue le 24 octobre.   

Arrivé en troisième position en juin dernier derrière les écologistes, le Rassemblement National n'a pas encore investi de tête de liste à Mérignac, une ville où le parti de Marine Le Pen, arrivé troisième, a obtenu un peu plus de 15% des voix. Ce sera peut être le cas après le 31 octobre, date à laquelle le RN fera le point sur sa stratégie dans la métropole.  

Enfin, les Républicains ont désigné un jeune militant Thomas Dovichi, 27 ans, un mérignacais qui travaille à la direction des relations internationales à Bordeaux métropole. Lui aussi part avec un gros déficit de notoriété. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu