Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : 15 départements en vigilance rouge, 49 en orange

Municipales 2020 : la maire sortante de Bondy, Sylvine Thomassin, dépose un recours après sa défaite

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Paris

C'est officiel : la maire sortante de Bondy (Seine-Saint-Denis) dépose un recours pour contester les résultats du second tour des élections municipales qu'elle a perdues. Sylvine Thomassin l'annonce sur sa page Facebook et en profite pour régler ses comptes.

Sylvaine Thomassin, maire sortante de Bondy dépose un recours après sa défaite aux municipales de 2020
Sylvaine Thomassin, maire sortante de Bondy dépose un recours après sa défaite aux municipales de 2020 © Maxppp - maxppp

Elle aurait pris sa décision à peine les résultats dévoilés mais elle a attendu avant de l'annoncer : Sylvine Thomassin, la maire (PS) sortante de Bondy (Seine-Saint-Denis) a décidé de déposer un recours pour contester les résultats du second tour des élections municipales. Élections perdues pour elle. C'est le candidat (LR) Stephen Hervé qui s'est imposé.

Défaite à 64 voix près

Une élection qui s'est jouée à 64 voix près. Le candidat de droite a obtenu 50,36% des suffrages dans ce fief socialiste où la gauche a toujours été aux manettes. Un résultat très serré qui pousse la maire sortante a dépose ce recours, mais pas seulement. Dans son message, Sylvine Thomassin dénonce aussi les méthodes utilisées par ces adversaires et "les forces négatives" auxquelles elle a du faire face

La maire sortante règle ses comptes

Elle n'hésite pas à les nommer à commencer par Gilbert Roger, ancien maire socialiste "devenu ce sénateur aigri qui a tout fait pour perdre celle qui lui a succédé", écrit-elle. "À force de coups bas et de dénigrement, il a donné la pire image de la politique, faite de manœuvres sans scrupules et de coups tordus", poursuit-elle. L'ancien député EELV, Sergio Coronado, candidat LFI de la liste Bondy, l'avenir en commun, au premier tour, en prend pour son grade aussi. Il n'aura "eu de cesse de  torpiller la liste de la gauche unie", déplore Sylvine Thomassin. 

La socialiste dénonce aussi, après l'annonce de sa défaite, "l'indignité" des exultations des militants de droite victorieux et leurs "gestes obscènes", ainsi qu'un message privé qu'elle dit avoir reçu du président de l'UDI Jean-Christophe Lagarde.

Enfin, la maire sortante pointe du doigt les révélations sorties dans la presse, à deux jours du second tour, sur l'enquête pour prise illégale d'intérêts qui la vise. "L’article, tronqué, a été photocopié à des milliers d’exemplaires et propagé dans toute la ville, collé illégalement sur les arrêts de bus, dans le RER, sur les voitures, dans les boîtes aux lettres jusqu’au dimanche, jour de l’élection", assure-t-elle.

"J'aurai tout vécu durant cette campagne"

Sylvine Thomassin fait la comparaison entre cette campagne à Bondy et celle de 2014 à Bobigny, qui avait été particulièrement tendue et qui avait été remportée à l'époque par l'UDI (les communistes ont regagné la ville le 28 juin dernier). Elle conclut : "De la politique, j’accepte les règles. Perdre en fait partie. Mais quand les projets sont mis au rebut, quand les règles et le droit sont piétinés, nous devons nous battre et seul l'arbitre peut sanctionner". Ce recours a un objectif selon elle, "faire éclater la vérité".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess