Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales en Savoie et Haute-Savoie : la semaine des fusions à Annecy et Chambéry ?

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

La campagne redémarre dans les villes qui attendent leur second tour des élections municipales, le 28 juin prochain. En coulisses, à Annecy et à Chambéry, les discussions repartent également - certaines n'ont pas cessé - entre les différentes équipes en vue de rapprochement.

On vote pour le second tour des municipales le 28 juin prochain
On vote pour le second tour des municipales le 28 juin prochain © Maxppp - JC Tardivon

En annonçant la tenue du second tour des élections municipales le 28 juin prochain, le Premier ministre a donné le coup de sifflet de redémarrage de la campagne. Avant le confinement, la question des fusions allait animer l'entre-deux tours. Elle revient désormais. Des esquisses de rapprochement apparaissent entre les listes de François Astorg et Frédérique Lardet à Annecy, et celles de Thierry Repentin et d'Aurélie Le Meur à Chambéry.

La liste Annecy Respire de Frédérique Lardet a voté pour une fusion

Ce dimanche après-midi, les 69 colistiers de Annecy Respire, menée par la députée divers centre de Haute-Savoie Frédérique Lardet se sont prononcés à une dizaine de voix pour une fusion, plutôt qu'un maintien ou un retrait. 

La liste de Frédérique Lardet a obtenu 21,50% des voix au premier tour, en troisième position. "On va donc approcher les deux listes majeures, et enclencher les négociations pour une fusion" précise la députée. Des discussions dans ce sens avaient déjà eu lieu avec l'équipe de François Astorg il y a plus de deux mois maintenant, avant le confinement et l'interruption de la campagne. L'écologiste François Astorg à la tête de Réveillons Annecy est arrivé deuxième, avec 27,87%, talonnant à 150 voix près la liste du maire sortant Jean-Luc Rigaut. Un quatrième candidat se maintient également de justesse au second tour, Denis Duperthuy, divers gauche, avec 10,5%.

A Chambéry, la liste Chambé Citoyenne vote en fin de semaine

Le maire sortant de Chambéry Michel Dantin est arrivé en tête du premier tour, avec 37,39%. Derrière lui arrive l'ancien ministre socialiste Thierry Repentin, avec 22,64%. Puis la surprise de ces municipales, tout de suite en troisième position avec 22,46% : Aurélie Le Meur, tête de la liste Chambé Citoyenne, soutenue par EELV. Tout de suite la question d'une fusion Chambéry en commun - Chambé Citoyenne pour faire face au maire sortant s'est posée. Et elle est restée d'actualité, malgré le confinement. 

"On veut être en responsabilité à la ville de Chambéry" - Aurélie Le Meur, de Chambé Citoyenne

Y'aura t-il une fusion avec Thierry Repentin ? Réponse d'Aurélie Le Meur : "On va le décider en fin de semaine en assemblée générale des militants de Chambé Citoyenne. Nous avons travaillé pendant le confinement avec les listes qui le souhaitaient. On a mis à profit ce temps que nous n'avons pas normalement entre deux tours, où il faut négocier dans l'urgence en 36 heures". Et d'ajouter : "On en a profité pour approfondir, rencontrer les équipes et écrire un nouveau projet qui ne soit pas seulement une juxtaposition de personnes. A Chambé Citoyenne, on veut être en responsabilité à la ville de Chambéry".

Arrivé en cinquième position avec 6,05% des voix, le candidat LREM Christian Saint-André ne s'est donc pas maintenu au second tour. Il compte toutefois "jouer un rôle" et appelle de son côté les trois listes encore en lice à "un rassemblement républicain d'intérêt général", dans le contexte de crise sanitaire et économique. Il n'a pour l'instant pas eu de réponse.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu