Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales 2020 : le collectif Châteauroux Demain veut faire de la politique autrement

-
Par , France Bleu Berry

La course pour la mairie de Châteauroux est lancée pour de bon. Focus sur la liste du collectif Châteauroux Demain, qui défend une autre vision de la politique.

Logo du collectif Châteauroux Demain
Logo du collectif Châteauroux Demain - Chateauroux Demain

"Je ne crois pas du tout à la femme ou à l'homme providentiel pour qui on va voter tous les six ans", tranche Gaëlle Valade. Cette membre du collectif Châteauroux Demain résume bien l'esprit que veut défendre l'une des cinq listes engagées dans la course aux municipales à Châteauroux. Certes, plusieurs partis politiques comme Europe Ecologie Les Verts ou le Parti communiste expriment leur soutien. "Mais ça vient d'en bas. Ça n'est pas imposé par le haut", précise Michel, un autre membre du collectif.

Défendre une vision participative et citoyenne de la politique

Au sein de Châteauroux Demain, l'idée est de mettre de côté son étiquette syndical, son appartenance à un parti politique. Tout se discute lors de commissions, lors de réunions. Les idées sont débattues puis votées. Des réunions publiques permettent également de partager des idées pour enrichir le programme du collectif. "On veut vraiment partir du vécu des gens dans la ville concernant tous les domaines : la mobilité, les écoles, l'aménagement du territoire...", précise Muriel Beffara, ancienne infirmière puéricultrice à la retraite. Des questionnaires sont ainsi distribuées devant des écoles pour avoir le retour de parents d'élèves.

La volonté est d'impliquer le plus grand nombre, même des personnes extérieures au collectif. "On fait face à des problèmes extrêmement complexes sur le plan écologique, social et démocratique. Au moins, au niveau local, on peut lancer cette dynamique que les habitants s'emparent de la politique car au niveau local, on touche directement à du concret", souligne Gaëlle Valade.

Pas de tête de liste encore clairement définie

Pour l'instant, six personnes ont été désignées comme tête de liste. "Mais ces six personnes peuvent encore changer. On le souhaite même. On part du principe que n'importe qui peut incarner notre projet. Ce qu'on veut mettre en place, c'est que le pouvoir soit partagé", insiste Charline Laurent, qui fait partie des six têtes de liste. Personne n'est au-dessus des autres. "La démocratie, ce n'est pas quelqu'un qui est là pour nous sauver. On respecte le fait qu'on ne pense pas tous de manière uniforme. Il n'y a pas une bonne façon de pensée", ajoute Gaëlle Valade. "C'est compliqué, ça prend du temps. Mais c'est très enrichissant, c'est ce qui fait notre force", conclut Charline Laurent.

Et si Châteauroux Demain accède à la mairie le 22 mars prochain, que se passera-t-il ? Aucun scénario n'est acté pour le moment. Certains sont favorables à l'idée d'un maire tournant. "Il faudrait trois personnes. Que le maire puisse ensuite devenir premier ou deuxième adjoint. Il faut un trio de tête mais que ce ne soit pas des monarques comme c'est le cas actuellement", justifie Michel.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu